E-voting

Bâle-Ville choisit le système de vote électronique de La Poste

| mise à jour

Comme Fribourg et Neuchâtel, Bâle-Ville choisit le système de vote électronique de La Poste.

(Source: Fotolia)
(Source: Fotolia)

Le canton de Bâle-Ville va adopter le système de vote électronique développé par La Poste en partenariat avec la société espagnole Scytl. L'e-voting sera progressivement utilisé d’ici à 2019. Le mandat a été attributé au géant jaune à la suite un appel d’offres. Les autorités cantonales avancent que l’offre de La Poste est «conforme à tous les critères préalables obligatoires et garantit le respect des normes sécuritaires de la Confédération». Elles se disent convaincues de l’offre en termes «de qualité et du point de vue du prix». Le coût d’exploitation est d’environ cinq millions de francs pour dix ans. Le Grand Conseil doit encore valider l’adoption de ce système.

Le canton de Bâle-Ville permet le vote électronique pour les électeurs suisses à l'étranger depuis 2009. Selon les autorités, environ 60% d'entre eux l'ont utilisé l'année dernière.

Des systèmes d’e-voting différents

En Suisse, deux solutions de vote électronique prévalent. A l'instar de Bâle-Ville, Fribourg et Neuchâtel ont adopté le système de vote électronique de La Poste. Pour la petite histoire, Scytl, le partenaire du géant jaune, a aussi livré sa solution de vote électronique lors des primaires de Droite et du Centre, en France, en novembre dernier.

Le second système est développé par le canton de Genève. Les autorités ont d'ailleurs commencé à publier le code source de leur solution d'e-voting. Rappelons que le système de vote électronique open source genevois a été choisi par les cantons d’Argovie et de Saint-Gall, qui l’utiliseront dès cette année.

Webcode
DPF8_24905