concurrent de la SuisseID

UBS, Crédit Suisse et Swisscom travaillent à un identifiant digital partagé

| mise à jour

UBS, Crédit Suisse et Swisscom collaborent avec une start-up lettone sur un proof of concept d’identité digitale partageable entre plusieurs sites, susceptible de concurrencer la SuisseID.

Salvatore Iacangelo (Credit Suisse), Janis Graubins (Notakey), Jan Rihak (UBS) et Peter Hofmann (Swisscom).
Salvatore Iacangelo (Credit Suisse), Janis Graubins (Notakey), Jan Rihak (UBS) et Peter Hofmann (Swisscom).

UBS, Crédit Suisse et Swisscom travaillent sur un proof of concept d’identifiant électronique partagé. Une collaboration avec la start-up lettone Notakey initiée lors du Kickstart Accelerator de novembre dernier à Zurich. Le concept d’écosystème d’identité digitale de la jeune pousse permet typiquement à un client s’identifiant sur son e-banking de souscrire à un abonnement mobile sur le site d’un opérateur sans passer par une nouvelle identification, et vice versa.

Vu la taille de leurs clientèles respectives, les trois partenaires ont le potentiel pour que leur solution atteigne rapidement une échelle intéressante. Ce qui ferait de leur «identité digitale» un concurrent direct de la SuisseID dont l’adoption reste un mystère. «L’identité digitale est un problème non-résolu en Suisse et il y a du potentiel à offrir aux clients suisses des moyens simples et sûrs de s’identifier et de s’authentifier électroniquement, explique Jan Rihak, responsable de la stratégie multichannel d’UBS. Mais une telle solution nécessite la participation de multiples acteurs s’entendant sur des standards communs, ce qui explique notre intérêt de travailler en partenariat avec Crédit Suisse et Swisscom et d’autres partenaires dans le futur».

Webcode
DPF8_19185