Volant à la trappe

Google présente ses propres voitures autonomes

| mise à jour

Google a conçu ses premiers prototypes fait-maison de voitures électriques autonomes, sans volant, ni pédales.

(Source: Gooogle)
(Source: Gooogle)

Après des années de recherche consacrée à sa voiture autonome, Google s’émancipe des fabricants tiers. Le géant du web a enfin initié la construction de ses propres quatre-roues, plutôt que de se contenter de modifier des modèles d'autres marques. En dévoilant de nouveaux prototypes d’automobiles autonomes fait-maison, Google a fait le buzz en raison de certaines caractéristiques à même d’enthousiasmer les amateurs de (rétro-)futurisme: sans conducteur, les nouvelles Google Cars n’embarquent ni volant, ni pédales de freins, d’accélérateur et d’embrayage. «Nos logiciels et capteurs font tout le travail», est-il expliqué sur le blog officiel de l'entreprise.

La firme de Mountain View admet que ce véhicule électrique, capable d’atteindre une vitesse maximale de 40 km/h, se montre pour l‘instant des plus basiques. Pouvant accueillir deux passagers, la Google Car n’a pas de coffre et se démarre ou s’arrête en poussant un simple bouton. «Nous avons commencé avec la chose la plus importante: la sécurité. [Les voitures] sont équipées de capteurs qui éliminent les taches aveugles et peuvent détecter des objets jusqu'à une distance de plus de deux terrains de football, dans toutes les directions.» Les premiers essais s’effectueront dès cet été, mais d'abord avec des véhicules équipés de commandes manuelles. Et si tout se déroule bien, un programme pilote sera ensuite mis en route en Californie, sur une durée de deux ans.

Tags

Kommentare

« Plus