Cybersanté

La Poste va s’appuyer sur un fournisseur tiers pour ses solutions eHealth

| mise à jour

Alors qu’elle développait ses propres solutions de cybersanté notamment pour le dossier électronique du patient utilisé par plusieurs cantons romands, La Poste suisse change de stratégie pour se baser sur une plateforme technologique de Siemens Healthineers.

La loi fédérale sur le dossier électronique du patient oblige les hôpitaux et les cliniques de Suisse à participer au DEP dès 2020. (Source: Pixabay)
La loi fédérale sur le dossier électronique du patient oblige les hôpitaux et les cliniques de Suisse à participer au DEP dès 2020. (Source: Pixabay)

La solution fournie par La Poste pour le dossier électronique du patient (DEP) va se baser sur une plateforme technologique tierce de l’entreprise allemande Siemens Healthineers. Le géant jaune, qui fournit notamment la plateforme technique pour le DEP aux cantons de Genève et Vaud, a en effet annoncé qu’il misera désormais sur «Siemens Healthineers eHealth Solutions» pour y transférer, à moyen terme, ses services de santé électroniques. La solution du partenaire servira de base afin d'exploiter à l'avenir tous les services sur la même technologie, et ce, également en vue de la certification du dossier électronique du patient en vertu de la LDEP (loi fédérale sur le dossier électronique du patient) d’ici début 2020, souligne La Poste.

Siemens Healthineers a déjà réalisé plusieurs projets dans le domaine de la cybersanté, notamment en Autriche, en Allemagne, au Danemark et en Espagne. «Les modules de Siemens Healthineers eHealth Solutions permettent de constituer un réseau pour le partage de données entre les établissements de santé ainsi qu’entre ceux-ci et les patients, et de favoriser ainsi un système de santé fondé sur la coopération et l’intégration», explique La Poste dans son communiqué.

Services complémentaires

Contacté par la rédaction, un porte-parole de La Poste précise que la solution eHealth du géant jaune continuera d'exister jusqu'à nouvel ordre, mais que la plateforme technique sera remplacée à moyen terme par la solution technique de Siemens Healthineers. «La Poste Suisse et ses clients e-santé définiront une feuille de route pour une migration sans heurts des prestations vers la nouvelle plateforme», précise le porte-parole, qui ajoute que l'objectif de La Poste est également de pouvoir étoffer son offre de services de cybersanté, afin de répondre au mieux aux besoins différents de clients diversifiés (hôpitaux, prestataires de santé, association pour le développement du DEP, etc.)

Rappelons que la loi fédérale sur le dossier électronique du patient oblige les hôpitaux et les cliniques de Suisse à participer au DEP dès 2020. Sa mise en place à échelle cantonale n’est pas une mince affaire, l’Etat du Valais s’était par exemple cassé les dents sur le projet de développement de son propre système. Valais s’est aujourd’hui joint aux autres cantons romands (excepté Neuchâtel) au sein de l’association Cara, qui vise à déployer un dossier électronique du patient à l’échelle romande.

Les négociations avec La Poste vont débuter tout prochainement

Lors de sa création, l'association Cara, présidée par le canton de Genève la première année, précisait vouloir faire appel à la solution de La Poste. Suite au partenariat conclu avec Siemens Healthineers, l’association compte-t-elle toujours faire appel au géant jaune en tant que fournisseur technologique? Directrice des projets stratégiques transversaux de la direction de la santé du canton de Genève, Aurélie Rosemberg confie à ICTjournal que ce partenariat ne change rien au projet de l’association Cara: «Les négociations avec La Poste, qui vont durer plusieurs mois, vont débuter tout prochainement. Nous accueillons positivement le fait que La Poste se dote de nouvelles technologies plus performantes, ouvertes, évolutives, modulables et répondant aux exigences de la loi fédérale. Pour faire le choix de sa solution, l’association Cara aura de toute façon une vigilance particulière concernant les garanties relatives à la protection des données.»

Webcode
DPF8_91818