Pour 850 millions de francs

Alpiq cède ses activités IT et bâtiment intelligent au groupe français Bouygues

| mise à jour

Le groupe Alpiq cède ses activités d’ingénierie au groupe français Bouygues Construction. Une transaction qui inclut les activités de la filiale InTec du fournisseur énergétique suisse, dont les services ICT.

(Source: lichtmeister / Fotolia.com)
(Source: lichtmeister / Fotolia.com)

Alpiq se sépare de ses activités d’ingénierie. Le fournisseur énergétique suisse cède ses filiales InTec et Groupe Kraftanlagen au groupe français Bouygues Construction, pour 850 millions de francs. En difficulté, Alpiq a dû se résoudre à vendre ces activités compte tenu de la situation difficile de la production suisse sur le marché libre, précise le communiqué. Avec cette transaction, Alpiq génère une plus-value et va désormais se focaliser sur son cœur de métier: la production d’électricité en Suisse et en Europe.

Les activités de services et d’ingénierie cédées à Bouygues Construction regroupent notamment le segment des services ICT de l’offre d’Alpiq InTec (conseil, intégration systèmes, managed services, workplace services et field services). Alpiq InTec propose aussi des solutions de technologies de sécurité et d’automatisation des bâtiments.

Née en 2009 de la fusion entre Atel et EOS, Alpiq InTec est issue d’Atel Installationstechnik, fondée en 1999. La société emplie aujourd’hui 4'900 collaborateurs, dont 230 dans le domaine ICT Services. «Forte du regroupement de ces expertises et de la complémentarité de nos métiers, cette acquisition fait de Bouygues Construction un acteur de référence de l’énergie et des services en Europe», déclare Philippe Bonnave, CEO de Bouygues Construction.

Webcode
DPF8_86019