Intelligence artificielle

Facebook ouvre le code de son puissant outil de reconnaissance de contenus texte

| mise à jour

Facebook passe en open-source fastText, sa bibliothèque de codes de reconnaissance et de classification de texte.

(Quelle: Facebook)
(Quelle: Facebook)

Pour créer ses bots d’exploration et d’analyse de données textuelles, Facebook se repose sur fastText, sa propre bibliothèque de codes pour la programmation d’intelligence artificielle (IA) boostée au machine learning. Bonne nouvelle pour les développeurs dans ce domaine en plein boom: le laboratoire de recherche en IA du réseau social, le Facebook AI Research lab (FAIR), a annoncé le passage en open-source de fastText. Les codes peuvent être téléchargés via Github.

Le laboratoire FAIR fait savoir qu’en plus de partager ses codes avec la communauté, il a également publié tous ses rapports de recherche liés à fastText, décrit comme une bibliothèque de codes conçue pour aider à développer des solutions évolutives pour la reconnaissance et la classification textuelles. Selon les explications des chercheurs de Facebook, fastText combine les techniques les plus sophistiquées en matière de traitement du langage naturel et d'apprentissage machine.

Les techniques de hiérarchisation et de classification ont été adaptées spécifiquement pour traiter de façon efficiente la quantité phénoménale de données textuelles publiées en permanence sur le géant des réseaux sociaux. Les chercheurs de FAIR expliquent que l’IA appliquée à la classification de texte permet notamment de filtrer avec efficacité les spams et d'identifier les techniques de clickbait («pièges à clics»). Le réseau social a d’ailleurs récemment déployé une mise à jour de l’algorithme de son fil d’actualités, pour bloquer les titres racoleurs de type «pièges à clics».

Webcode
9447

Kommentare

« Plus