Affaire peu claire

Roche perd 140'000 e-mails

| mise à jour
par helenel

Roche a perdu 140'000 e-mails en janvier. Les salariés imputent le problème à la migration de Microsoft Outlook vers Gmail, la messagerie de Google.

Le géant pharmaceutique bâlois Roche a perdu 140'000 e-mails le 14 janvier dernier. C'est de que révélait hier le Blick. Les employés ont été informés par une communication interne du service informatique. Selon le Blick, le courrier préciserait que le département informatique a essayé «tout le weekend» de récupérer les e-mails bloqués, sans succès et qu'il faut partir du principe que «ces e-mails sont perdus.»

Ce qu'on entend par le terme «bloqué» n'est pas très clair. Le document interne précise simplement que les e-mails bloqués ont été envoyés soit par des émetteurs externes, soit par les propres systèmes ou applications professionnels de Roche.

Une migration vers Gmail

Selon des précisions de salariés, la cause de la panne résiderait dans la migration de Microsoft Outlook sur la messagerie Gmail de Google. Selon Computerworld, en automne dernier déjà, des salariés avaient signalés le potentiel d'amélioration en termes de productivité de cet outil. Ainsi, est en particulier sous le feu des critiques le mélange des adresses privées et professionnelles, qui pourrait représenter un danger. Toujours selon le Blick, une porte-parole de Roche a rejeté cet argument.

Des problèmes identifiés et corrigés

A la demande de notre rédaction, Roche a confirmé la perte des e-mails. Selon le porte-parole de Roche, Daniel Grotzky, l'incident est «lié à un changement dans notre infrastructure et n'a rien à voir avec Gmail.» La cause du problème a été identifiée et corrigée. Les employés touchés recevront une liste de toutes les personnes qui avaient tentées de les atteindre.

Une situation surprenante

Joint par notre rédaction, Christophe Gaget, regional manager Suisse romande chez PARX, une entreprise active dans l'intégration d'applications SaaS, s'est dit très surpris de cette situation: «Ce qui est le plus surprenant, c'est d'arriver à perdre des données comme cela semble être le cas ici. Parce que cela signifierait que les données ont été effacées.» Une situation d'autant plus étonnante que ces grandes sociétés ont souvent plusieurs sauvegardes de leurs données. 

Kommentare

« Plus