Logique

Windows RT va disparaître

| mise à jour
par Jean Elyan / LeMondeInformatique.fr

Une dirigeante de Microsoft a finalement confirmé ce que presque tout le monde avait déjà deviné : la mort prochaine de Windows RT. La fin du système d'exploitation de Microsoft pour les tablettes Surface à processeur ARM n'est pas exactement pour tout de suite et Windows RT dispose d'un petit délai, mais il ne fait plus aucun doute désormais que celui-ci est appelé à disparaître.

Microsoft Hauptsitz in Redmond, USA, Gebäude 17 (Quelle: Wikipedia)
Microsoft Hauptsitz in Redmond, USA, Gebäude 17 (Quelle: Wikipedia)

La semaine dernière, lors de la conférence UBS Global Technologyqui s'est tenue du 19 au 21 novembre à Sausalito, en Californie, Julie Larson-Green, responsable de l'unité en charge des terminaux de Microsoft, a déclaré, en guise de faire part de décès de RT : « Nous avons Windows Phone. Nous avons Windows RT et nous avons Windows. Il y en a un de trop ».

Très probablement, Microsoft veut un Windows unique fonctionnant sur tous les terminaux. Cela signifie un système basé sur un OS complet, et certainement pas un Windows RT qui n'est pas capable de faire tourner des applications x86. Auparavant, Terry Myerson, désormais en charge du groupe Windows pour Microsoft, qui couvre les systèmes d'exploitation Windows, Windows Phone, et Windows RT, avait déclaré qu'il n'y aurait qu'une seule boutique d'applications Windows pour toutes les applications Windows, ajoutant : « Il faudrait que nous ayons un set d'API de développement unique pour tous nos dispositifs. Et toutes les applications que nous proposerons aux utilisateurs finaux devront être compatibles avec l'ensemble de nos appareils ».

Deux OS majeurs seulement pour les terminaux chez Microsoft

Finalement, il semble que Microsoft s'oriente vers une version de Windows unique capable de tourner sur tous types de terminaux. Il n'est pas exclu que Microsoft réduise le nombre de ses systèmes d'exploitation Windows à deux, l'un pour les ordinateurs et les tablettes, et l'autre pour les mobiles. Mais, dans ce cas aussi Windows RT fait figure d'intrus.

Windows RT représente, à tout point de vue, un lamentable échec. Le système RT laisse une ardoise de 900 millions de dollars à Microsoft et plusieurs personnes pensent qu'il a été à l'origine de la mise à l'écart de Steve Ballmer. Il y a fort à parier que personne ne regrettera Windows RT. D'autant qu'il est possible de construire d'excellentes tablettes, pas chères, tournant sous Windows 8.1, et avec une bonne autonomie, comme l'a montré Dell avec sa Venue 8 Pro.

Microsoft ne dit combien temps il prendra pour mettre à mort Windows RT. Mais le marché a déjà choisi : les utilisateurs n'ont tout simplement pas acheté de tablettes sous Windows RT, si bien que, quand Microsoft décidera de signer officiellement son certificat de décès, il sera de toute façon déjà mort.

www.LeMondeInformatique.fr

 

Kommentare

« Plus