Politique de tarification

VMware révise son modèle de licence vSphere 5

| mise à jour
par helenel

Quelques semaines avant le lancement de vSphere5, VMware opère un revirement sur la politique de tarification pour faire taire les critiques de ses clients.

Moins d’un mois après avoir annoncé le lancement sa suite vSphere 5 prévue pour fin septembre, VMware revoit sa grille tarifaire de licence. L’éditeur avait décidé d’introduire un nouveau modèle de facturation incluant un plafond de mémoire par licence, limité à 48 Go de mémoire par socket pour sa version la plus avancée et à 8 Go pour la version gratuite d’ESXi. Craignant de voir leur facture exposer, de nombreux clients ont réagi fortement contre cette nouvelle tarification, contraignant ainsi VMware à faire machine arrière. Dans un post du blog officiel de VMware, Bogomil Balkansky, vice-président, Product Management, décrit concrètement les détails des mesures adoptés en fonction des réactions des consommateurs.

Si le plafonnement de la mémoire existe toujours, il a été considérablement assoupli. Ainsi, la version gratuite passe de 8 à 32 Go et la version la plus avancée passe de 48 à 96 Go. En outre, si une application unique utilise plus de 96 Go de RAM, l’éditeur ne comptabilisera pas la mémoire vive au-delà de 96 Go. Enfin, VMware ne se basera pas sur les piques de consommation instantanée, mais sur une moyenne annuelle.

Kommentare

« Plus