Activités incompatibles?

VMware: départ du CEO et rumeur de spin-off des activités cloud

| mise à jour

Paul Maritz quitte la direction de VMware pour diriger la stratégie d’EMC. Ce mouvement préparerait le lancement d’une société distincte réunissant les activités cloud et big data d’EMC/VMware.

Paul Maritz quitte son poste de CEO de VMware pour conduire la stratégie d'EMC.
Paul Maritz quitte son poste de CEO de VMware pour conduire la stratégie d'EMC.

Lors de la présentation anticipée de ses résultats trimestriels, EMC a annoncé des changements importants au niveau de la direction de VMware, qu’elle détient à 80%. Paul Maritz, actuel CEO de VMware, quitte ainsi poste pour devenir Chief Strategist d’EMC. Selon certains commentateurs, il pourrait devenir CEO d’EMC lorsque Joe Tucci partira à la retraite. La direction de VMware est désormais confiée à Pat Gelsinger, jusqu’à présent COO d’EMC, qui sera lui-même remplacé par David Goulden. «Avec ces changements, David assumera la responsabilité des activités d’infrastructure d’EMC, Pat dirigera l’infrastructure cloud chez VMware et Paul s’occupera de notre stratégie technologique avec un focus particulier sur le big data et la prochaine génération d’applications cloud que nous construisons sur ces fondations», a expliqué Joe Tucci.

Incompatibilité croissante entre infrastructure et cloud

Le départ de Paul Maritz de la tête de VMware intervient alors que le spécialiste de la virtualisation s’oriente de plus en plus vers les services cloud et les applications, et s’éloigne donc des activités traditionnelles d’EMC centrées sur la vente de solutions d’infrastructure high-end. Selon certains commentateurs, cette incompatibilité entraverait le développement des activités cloud de VMware – notamment CloudFoundry et vFabric (Spring) - et expliquerait les départs de nombreux talents de la société.

Une spin-out dédiée au cloud et au big data?

Selon le site spécialisé GigaOm, le départ de Paul Maritz de la tête de VMware, ne constituerait ainsi pas une mise à l’écart, mais préparerait le lancement imminent d’une spin-out d’EMC regroupant ses activités cloud et big data, notamment Cloud Foundry, Greenplum, et Mozy. La nouvelle société pourrait ainsi développer plus librement une offre cloud IaaS et PaaS complète et cohérente à même de concurrencer les services cloud d’Amazon, Google et Microsoft.

 

Kommentare

« Plus