Tendance

Le nombre d’enceintes connectées en service va quadrupler d’ici 2020

| mise à jour

Le cabinet Canalys prédit un boom pour le marché des enceintes connectées, actuellement dominé par la gamme Echo d’Amazon suivi de Google Home. Des produits amenés à toujours plus s’adresser aux entreprises.

L’assistant vocal de salon Google Home. (Source: Google)
L’assistant vocal de salon Google Home. (Source: Google)

Le marché des enceintes connectées est en plein boom. Selon le cabinet Canalys, il y aura 100 millions d'enceintes connectées en fonctionnement dans le monde d’ici fin 2018. Soit plus du double que fin 2017. Echo, la série d’enceintes vocales d’Amazon, va dominer ce segment en 2018 en s’octroyant la moitié des parts de marché. La gamme Google Home suivra avec un peu moins d’un tiers des parts, ne laissant que des miettes à l’HomePod d’Apple et aux modèles d’autres fabricants.

Vers un usage accru par les entreprises

Le marché des enceintes connectées devrait continuer sur sa lancée et passer la barre des 250 millions d’unités vendues d’ici 2020. Une prédiction que le cabinet établit en anticipant le fait qu’à mesure que le marché grandira, de plus en plus de développeurs vont souhaiter se spécialiser dans les applications tirant profit de la reconnaissance vocale et imaginer de nouvelles expériences susceptibles de motiver leur adoption par les particuliers, mais aussi par les entreprises. Canalys explique que Google et Amazon (avec ses initiatives Alexa for Business and Alexa for Hospitality) vont imaginer toujours plus de cas d’utilisation au-delà des foyers, en ciblant notamment les hôtels, les bureaux, les salles de sport et les aéroports. Ces développements constituent une opportunité majeure pour les entreprises ICT, souligne le cabinet.

L’étude de Canalys permet en outre d’observer que les enceintes connectées sont pour l’heure essentiellement adoptées aux Etats-Unis, un marché qui abritait près de trois-quarts des unités vendues fin 2017. Ces prochains mois, le taux d’adoption devrait davantage progresser en Chine qu’en Europe, des acteurs comme Alibaba et Xiaomi investissant massivement sur ce segment, souligne le cabinet.

Webcode
DPF8_100189