Fintech suisse

La start-up Tilbago automatise le règlement des poursuites

| mise à jour

La start-up lucernoise Tilbago lance une solution qui automatise les processus des réquisitions de poursuite et le recouvrement des créances.

Harley Krohmer (Président du conseil d’administration) et David Fuss, CEO, présentent leur nouvelle solution au Digital Summit de Zurich.
Harley Krohmer (Président du conseil d’administration) et David Fuss, CEO, présentent leur nouvelle solution au Digital Summit de Zurich.

Dans le cadre du Digital Summit de Zurich, la start-up lucernoise Tilbago a lancé une solution présentée comme un «robot collecteur». La solution en ligne automatise les processus des réquisitions de poursuite et le recouvrement des créances, conformément à la Loi fédérale sur la poursuite pour les dettes et la faillite (LP).

CEO de Tilbago, David Fuss explique: «Avec notre solution, les créanciers peuvent mettre en œuvre de façon indépendante et rapide le paiement de factures ouvertes ou s'entendre avec leurs emprunteurs. En particulier, notre robot d’encaissement surveille l'avancement de chaque opération individuelle sans la participation du créancier et, si nécessaire, lance des opérations de façon indépendantes.» Via cette «automatisation intelligente» du traitement des réquisitions de poursuite et faillite, la solution promet aux entreprises des économies en temps et en argent.

Cet outil d’automatisation est gratuit pour les clients existants de la jeune pousse fintech. Pour rappel, PostFinance a acquis l’automne passé une participation dans Tilbago.

Webcode
DPF8_55643