Calcul scientifique

La Suisse déloge les Etats-Unis du podium des superordinateurs

| mise à jour

Suite à une mise à jour, le Piz Daint du Swiss National Supercomputing Centre, devient le troisième ordinateur le plus puissant de la planète derrière un duo chinois.

40 millions ont été investis pour la mise à jour du Piz Daint
40 millions ont été investis pour la mise à jour du Piz Daint

Belle réussite pour le Centro Svizzero di Calcolo Scientifico (CSCS) de Lugano opéré par l’EPFZ. Suite à une mise à jour effectuée fin 2016 et à un investissement de 40 millions de francs, son superordinateur Piz Daint reposant sur un système Cray XC50 atteint désormais19,6 petaflops selon le test de performance Linpack. Ce résultat propulse le superordinateur suisse de la 8ème à la 3ème place du classement semestriel des 500 calculateurs les plus puissants du monde. «Le nouveau système est désormais bien équipé pour fournir une infrastructure satisfaisant les besoins croissants de calcul à haute performance jusqu’à la fin de la décennie», explique le CSCS dans un communiqué. Les futures expériences scientifiques et notamment l’analyse des données générées par le collisionneur du CERN profiteront du Piz Daint.

En tête du classement Top500, on trouve deux superordinateurs chinois, le Sunway TaihuLight (93 petaflops) et le Tianhe-2 (33,9 petaflops). En se classant troisième, le Piz Daint déloge le système Titan du Département américain de l’énergie qui est maintenant en quatrième position avec 17,6 petaflops. Les Etats-Unis restent toutefois bien représentés avec 5 superordinateurs dans le Top10.

Webcode
DPF8_46043