Demande de rançons

Vol de données et chantage à l’encontre des clients de Valartis Bank

| mise à jour

Valartis Bank, située au Liechtenstein, a été victime d’un vol de données et n’a pas cédé à la demande de rançon des hackers. Ces derniers ont alors fait chanter les clients.

Valartis Bank, banque du Liechtenstein, a subi une cyberattaque avec chantage. L’établissement bancaire a fait savoir dans un communiqué que les cybercriminels étaient parvenus à voler des informations au niveau des ordres de paiements du système e-banking. Le vol remonte à mai 2013. La banque juge impossible que les hackers aient pu manipuler les ordres de paiements en question aux dépens des clients. En outre, le système bancaire central n’a pas été infiltré, assure l’établissement, les attaquants n’auraient donc pas accédé aux informations détaillées des comptes.

Valartis Bank dit devoir encore clarifier comment les cybercriminels ont pu accéder aux ordres de paiement. La banque a été mise au courant de l’attaque par une source anonyme demandant une rançon en échange de son aide pour résoudre la faille sécuritaire qu’il a prétendument découverte.

Menaces de divulgation d’informations compromettantes

Valartis informe ne pas avoir cédé au chantage. En réaction, les pirates se sont retournés contre les clients. Le média allemand Bild am Sonntag rapporte en effet que des clients de Valartis ont reçu un e-mail exigeant le versement en bitcoins de l’équivalent de 10% de leurs soldes bancaires en échange d’une non-divulgation d’informations compromettantes. Telles que des preuves d’évasion fiscale, selon le média allemand qui ajoute que des politiciens, acteurs et riches industriels sont potentiellement parmi les cibles.

Webcode
DPF8_17226