Brouillage du code

Adeya protège ses apps avec la technologie de la start-up Strong.codes

| mise à jour

Spécialiste de la téléphonie VoIP, Adeya (Morges) s’appuie sur la technologie de protection du code mise au point par la start-up romande Strong.codes.

Il s’agit du plus important vol de données de l’histoire.
Il s’agit du plus important vol de données de l’histoire.

Spin-off de la HEIG-VD, Strong.codes a développé une technologie permettant de protéger le code des applications contre les cyber-pirates. La jeune pousse vient de conclure un deal avec Adeya (Morges), spécialiste de la téléphonie VoIP, pour accroître le niveau de sécurité de ses applications mobiles.

En avril, Strong.codes va se lancer sur le marché japonais avec comme partenaire System Intelligent. La start-up, qui vient par ailleurs de remporter la deuxième étape de Venture Kick, cible les prestataires de services financiers, les établissements de santé ou toute entreprise qui gère des données sensibles. Sa technologie a en outre de quoi intéresser les développeurs souhaitant protéger la propriété intellectuelle de leurs produits.

Pour protéger le code des apps, la jeune pousse vaudoise a mis au point une technologie qui contre les méthodes de piratage basées sur le «reverse-engineering» (rétro-ingénierie), consistant à analyser le code pour y déceler les failles potentielles. Strong.codes s’est pour ce faire fondé sur le compilateur open source LLVM, auquel ont été ajoutées des fonctionnalités de protection et de traçabilité (anti-debugging, brouillage du code, tamper-proofing, tatouage numérique).

Webcode
6787

Kommentare

« Plus