Prendre le train sans monnaie

Les CFF veulent lancer un portemonnaie électronique

| mise à jour
par bastienb

Selon le Tagesanzeiger, les CFF cherchent un partenaire pour développer un portemonnaie électronique. Les sociétés intéressées ont jusqu’au 18 janvier 2013 pour soumettre leurs idées.

Après Swisscom et Sunrise, les CFF s’intéressent également au portemonnaie électronique. Le Tagesanzeiger a eu accès à des documents confidentiels révélant que l’ex-régie fédérale est à la recherche d’un partenaire pour développer une solution de paiement par smartphone nommée Wally. Ainsi, le transporteur explique vouloir « transformer ses avantages stratégiques en espèces en se positionnant comme un partenaire solide de la chaîne de valeur. » L’entreprise détient en effet d’importants atouts puisque elle compte chaque jour un million de passager, 2,6 millions d’utilisateurs de son application pour smartphone et trois millions de détenteurs d’abonnement général ou de demi-tarif.

Outre les avantages pratiques pour les utilisateurs, le but de la plateforme consisterait  également dans la fidélisation des clients. Ainsi, les CFF ont imaginé un système de primes de fidélisation ouvert également aux commerces établis dans ses gares. Les usagers des transports publics devraient recevoir ces offres de manière ciblée en fonction de l’heure et du lieu où ils se trouvent notamment lorsqu’ils passent devant les magasins d’une gare. Grâce à ce système, la plateforme pourrait collecter un large panel d’informations liées aux utilisateurs dont leurs déplacements et leurs comportements.

Les sociétés intéressées ont jusqu’au 18 janvier 2013 pour soumettre leurs idées aux CFF.

Tags

Kommentare

« Plus