11.02.2013 17:14 (Bastien Brodard)
Assurance internet

Le Groupe Mutuel veut assurer les risques numériques

Groupe Mutuel
(Source: Groupe Mutuel)
Le Groupe Mutuel propose désormais des services de protection juridique contre les risques numériques. La nouvelle offre prend en charge différents types de litiges et également les frais liés à la réparation de certains dommages subis sur la toile.

Le Groupe Mutuel propose désormais des services de protection juridique contre les risques numériques. La nouvelle offre, nommée Legisdigita et valable selon l’assureur dans le monde entier, a été établie en collaboration avec Assista Protection Juridique. Cette société prend en charge le règlement des sinistres et les risques.

Parmi les risques couverts par l’assureur valaisan figurent notamment les litiges découlant de l’usurpation d’identité sur internet et ceux liés aux contrats d’achat ou de vente en ligne. En outre, lors des cas d’usurpation d’identité les frais liés par exemple à la suppression ou la récupération d’un compte de messagerie pourront être pris en charge.  Se basant sur une étude de GfK, l’assureur souligne que quelques 10% des Suisses ont déjà été victimes de phishing ou de hacking. Par ailleurs,  un quart de la population helvète se sentirait impuissante face à la cybercriminalité. La prime mensuelle pour cette assurance juridique ne dépasse pas six francs suisses et reste donc «abordable pour les jeunes», déclare le Groupe Mutuel.

 

Le Groupe Mutuel propose désormais des services de protection juridique contre les risques numériques. La nouvelle offre, nommée Legisdigita et valable selon l’assureur dans le monde entier, a été établie en collaboration avec Assista Protection Juridique. Cette société prend en charge le règlement des sinistres et les risques.

Parmi les risques couverts par l’assureur valaisan figurent notamment les litiges découlant de l’usurpation d’identité sur internet et ceux liés aux contrats d’achat ou de vente en ligne. En outre, lors des cas d’usurpation d’identité les frais liés par exemple à la suppression ou la récupération d’un compte de messagerie pourront être pris en charge.  Se basant sur une étude de GfK, l’assureur souligne que quelques 10% des Suisses ont déjà été victimes de phishing ou de hacking. Par ailleurs,  un quart de la population helvète se sentirait impuissante face à la cybercriminalité. La prime mensuelle pour cette assurance juridique ne dépasse pas six francs suisses et reste donc «abordable pour les jeunes», déclare le Groupe Mutuel.

 

© Netzmedien AG 2014
La reproduction ou la diffusion de tout ou partie d’articles, d’images ou de publicités est formellement interdite sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Source URL (Extrait le 01.09.2014 15:38):

http://www.ictjournal.ch/News/2013/02/11/Le-Groupe-Mutuel-veut-assurer-les-risques-numeriques.aspx