Streaming musical

Spotify compte deux fois plus d’abonnés payants qu’Apple Music

| mise à jour

Dans la bataille que se livrent les géants du streaming pour dominer le segment de la musique par abonnement, le suédois Spotify a annoncé avoir franchi la barre symbolique des 100 millions d’utilisateurs payants, doublant ainsi son concurrent Apple Music.

Spotify consolide sa première place sur le marché du streaming musical.
Spotify consolide sa première place sur le marché du streaming musical.

Le service européen de streaming musical Spotify compte désormais 100 millions d’abonnés payants, ce qui correspond à une hausse de 32% en glissement annuel. Les résultats trimestriels de l’entreprises, annoncés hier lundi 29 avril, indiquent également que les revenus ont augmenté d’un tiers, pour atteindre 1,71 milliards de francs à l'issue du premier trimestre. Au total, ce sont 217 millions de personnes qui utilisent Spotify chaque mois, offres gratuites et payantes confondues. Cette croissance s’explique notamment par l’ouverture au marché indien fin février, mais également par des partenariats avec Google Home Mini, Hulu et Samsung.

En comparaison, le concurrent Apple Music compte 50 millions d’utilisateurs payants. Une information révélée lors de l’annonce des résultats financiers d’Apple pour le premier trimestre 2019. Cependant, trois mois se sont écoulés depuis la publication de ces chiffres, ce qui rend la comparaison difficile.

Malgré la hausse du nombre d’usagers et du chiffre d’affaire, Spotify n’est toujours pas rentable. L’entreprise a en effet enregistré une perte de 162 millions de francs au premier trimestre.

Une guerre sans merci

Spotify et Apple continuent de se livrer bataille sur le marché de la musique par abonnement. En mars de cette année, le service de streaming suédois a déposé plainte contre son concurrent devant la Commission européenne pour abus de position dominante. Les reproches concernent notamment les 30% de frais que s’arroge Apple sur chaque transaction via son App Store, ce qui «renchérit le coût de l'abonnement pour les clients». Spotify estime qu'en se plaçant à la fois comme distributeur et comme concurrent de son service, le constructeur américain est à la fois juge et partie.

La firme de Cupertino avait alors rétorqué par voie de presse en affirmant que Spotify «profitait de l’écosystème d’Apple sans y contribuer en retour» et que les utilisateurs de Spotify sur iOS étaient des clients Apple avant tout. Il appartient désormais aux autorités européennes d’instruire ou de rejeter la plainte.

Tags
Webcode
DPF8_136779