Digitalisation bancaire

Lancement imminent de la première banque suisse 100% mobile

| mise à jour

Dans le courant de ce mois de février, la banque Cler (ex-banque Coop) va lancer l’application Zak, une banque purement mobile permettant notamment la création d’un compte et dotée de fonctionnalités de planification budgétaire.

L’application Zak permet notamment de créer différentes enveloppes pour gérer son budget. (Source: Banque Cler)
L’application Zak permet notamment de créer différentes enveloppes pour gérer son budget. (Source: Banque Cler)

La banque Cler (ex-banque Coop) s’apprête à lancer Zak, une app décrite comme la première banque purement mobile de Suisse. De sortie dans le courant du mois, Zak est actuellement testée en version bêta par une sélection de clients, sur iOS et Android. Contactée par ICTjournal, la porte-parole de la banque Cler précise qu’à son lancement, l’app sera disponible en français. Ciblant explicitement les jeunes adultes, Zak permet de créer un compte bancaire dénué de frais de gestion. La banque Cler met en avant la simplicité de son produit bancaire 100% mobile, qui permet de se passer totalement de visites au guichet mais aussi de toute connexion à un «e-banking classique». La procédure de création de compte fait appel à l’authentification par vidéo et ne dure qu’une poignée de minutes. A noter qu’un compte ouvert dans Zak permet de bénéficier sans frais de gestion d’une carte de débit et de crédit.

Paiement mobile au menu

Zak est en outre enrichi de fonctionnalités de planification budgétaire: différentes enveloppes budgétaires peuvent être créées de façon intuitive, celles-ci sont ensuite mises à jour en temps réel lors de chaque transaction. Les virements s’effectuent simplement en sélectionnant un destinataire dans une liste, puis chaque transfert est sécurisé par un numéro de transaction mobile (mTAN) unique. Les paiements profitent par ailleurs d’une fonctionnalité de scan de bulletin de versement. Zak est aussi équipé d’un service de relation client par chabot. La version bêta ne propose pas de possibilité de payer via mobile en magasin. Mais l’ajout de cette fonctionnalité est au programme, précise à la rédaction la porte-parole, ajoutant qu’il reste à définir si c’est Twint et/ou d’autres systèmes qui seront intégrés.

Une tarification révolutionnaire

Professeur spécialisé dans le domaine des services bancaires à la Haute Ecole de Lucerne, Andreas Dietrich juge sur son blog que la stratégie de tarification de Zak est «presque révolutionnaire pour une banque suisse». L’expert note que même si peu de Suisses gèrent pour l’heure leurs activités bancaires via mobile (13% en 2016), cette part va certainement augmenter rapidement. Zak anticipe en ce sens cette évolution en cherchant à répondre à la demande des jeunes qui commencent aujourd’hui leur vie professionnelle. Le spécialiste ajoute qu’il ne serait toutefois pas surpris que Zak rencontre aussi du succès auprès des hommes de 30-39 ans, une population habituellement prompte à adopter de ce type d’innovations numériques. Andreas Dietrich apprécie en outre que la sécurisation à deux facteurs ne soit implémentée qu’au niveau des transferts bancaires (via le numéro mTAN) et non lors de la connexion à l’app, étape où selon lui un login simple ou biométrique s’avère suffisant.

Webcode
DPF8_79271