Nouvel ensemble

L’agence romande Virtua se fait racheter par le groupe Smile

| mise à jour

L’agence digitale romande Virtua est rachetée par le groupe français Smile. Dirigé par Christophe Pellier, le nouvel ensemble ambitionne de devenir le leader de la transformation digitale dans la région.

De g. à dr.: C. Pellier, Manager de Smile Suisse; Y. Burky, co-fondateur de Virtua; M. Prisi, co-fondateur de Virtua; M. Palazon, CEO du Groupe Smile; R. Augustin, co-fondateur de Virtua.
De g. à dr.: C. Pellier, Manager de Smile Suisse; Y. Burky, co-fondateur de Virtua; M. Prisi, co-fondateur de Virtua; M. Palazon, CEO du Groupe Smile; R. Augustin, co-fondateur de Virtua.

L’agence romande Virtua et ses 60 collaborateurs passent sous le giron de l’intégrateur français de solutions open source Smile. Le montant de l’opération n’est pas communiqué. Présent à Genève depuis 2009, la filiale helvétique de Smile emploie une dizaine de personnes localement. Basé en France et fondé en 1991, Smile est actif dans 9 pays et compte au total environ 1'200 collaborateurs. «Lindt, Nestlé, Swatch, Nobel Biocare, les TL et les TPG figurent parmi nos clients importants en Suisse», précise à ICTjournal Christophe Pellier, le directeur de Smile en Suisse qui prend les rênes de la nouvelle entité. L’identité du nouvel ensemble en termes de branding reste à déterminer. «Nous voulons absolument que la marque Virtua perdure, compte tenu de sa réputation en Suisse romande», assure Christophe Pellier. Qui ajoute que Virtua possède de plus un profil d’agence créative qui complète adéquatement l’expertise de Smile en déploiement de projets, intégration et infogérance. Marc Palazon, Président de Smile se réjouit de cette opération (soutenue par l'actionnaire de référence Eurazeo PME), permettant de consolider la présence du groupe à l’international: «C’est une acquisition qui, j’en suis sûr, apportera beaucoup de valeur à nos clients et beaucoup d’opportunités à l’ensemble des collaborateurs des deux sociétés. Nous partageons de nombreuses valeurs communes, comme les bénéfices apportés par l’open source et le digital, ce qui devrait faciliter les rapprochements.»

Nombreux changements de direction

L’organisation de la direction autour de Christophe Pellier reste encore à définir précisément, explique ce dernier à ICTjournal. Il sera épaulé par l’équipe dirigeante de Virtua. Nommé directeur ad intérim de Virtua fin 2016, Alexandre Lampis n’officiait plus au sein de l’agence romande depuis fin juin dernier, explique à ICTjournal Yannick Burky, fondateur et associé de Virtua. Lui-même et son co-fondateur Marcel Prisi ont contribué à assurer la transition jusqu’au rachat de l’agence par Smile. Rappelons qu’avant Alexandre Lampis, le duo Damien Fournier et Aurélie Duplais dirigeait Virtua dès février 2015, suite au départ du co-fondateur Steve Savioz en décembre 2014.

Transformation digitale de bout en bout

Le nouvel ensemble ambitionne de devenir le leader du digital dans la région d’ici 3 ans, en permettant aux clients des deux sociétés, grands comptes Suisses et internationaux, «de bénéficier de synergies et d’un accompagnement plus large à chaque étape de leur transformation digitale.» Le recrutement de nouveaux collaborateurs est prévu, confie Christophe Pellier. Dans un premier temps, il s’agira d’étoffer les forces de vente.

Yannick Burky explique à ICTjournal en quoi les clients de Virtua bénéficieront du rapprochement avec les équipes globales de Smile et de son offre de services intégrés: «Nous sommes spécialisés dans l’e-commerce. Maintenant, nous pourrons couvrir rapidement et efficacement des besoins aussi bien dans le front-end que dans le back-end, avec une intégration de technologies Big Data et IoT, par exemple, dès les premières étapes de la transformation digitale des magasins.»

Webcode
DPF8_74748