Informatique quantique

JP Morgan, Daimler et Honda parmi les premiers clients à pouvoir tester l’ordinateur quantique d’IBM

| mise à jour

IBM a dévoilé le nom des clients qui auront un accès anticipé à son ordinateur quantique IBM Q. Parmi les 12 entreprises choisies se trouvent JP Morgan Chase, Daimler, Honda et Samsung.

L’IBM Q se trouve dans le centre de recherche Thomas J Watson à New York. (Source: Connie Zhou / ibm.com)
L’IBM Q se trouve dans le centre de recherche Thomas J Watson à New York. (Source: Connie Zhou / ibm.com)

IBM a annoncé le nom des premiers clients qui bénéficieront d’un accès anticipé à son ordinateur quantique IBM Q. Ainsi, Barclays, Daimler, Hitachi Metals, Honda, JP Morgan Chase, JSR, l'Université Kéio, le MIT, Nagase, Oakridge National Lab, les Universités d'Oxford et de Melbourne et Samsung sont les heureux élus.

Ces 12 organisations ont rejoint le réseau IBM Q Network, qui fournit à ses membres un accès en mode cloud aux systèmes d’informatique quantique universels et à son environnement de programmation, explique la multinationale. IBM propose pour le moment un système IBM Q à 20 qubits, mais la firme américaine a déjà conçu et validé le premier prototype de processeur à 50 qubits qui sera mis à la disposition de l’IBM Q Network dans la nouvelle génération du système d’IBM Q. «IBM voit les prochaines années comme l’aube de l’ère quantique commerciale - une période d’accélération de l’apprentissage où la technologie de l’informatique quantique et ses premiers cas d’utilisation se développeront rapidement», a déclaré Dario Gil, vice-président d’AI et IBM Q à IBM Research.

Différentes applications

JP Morgan Chase se concentrera sur l’application de l’informatique quantique dans les stratégies boursières, l'optimisation de portefeuille, l’évaluation des actifs financiers et l'analyse des risques. «Rejoindre l’IBM Q Network nous permet de mettre nos technologues en contact avec les chercheurs d'IBM et de tirer parti des systèmes quantiques de pointe pour découvrir comment nous pourrions appliquer ces technologies à l'avenir», a expliqué Lori Beer, CIO de JP Morgan Chase.

Daimler travaillera quant à lui sur les cas d’utilisation dans les processus de fabrication, l’acheminement des véhicules, ou dans l’amélioration des capacités de l’IA des voitures autonomes. «La voiture intelligemment connectée du futur exige des capacités de calcul non disponibles aujourd'hui. Nous pensons que l'informatique quantique pourrait être un élément crucial dans la création d'une mobilité durable et hautement efficace», a commenté Ola Källenius, responsable de Group Research & Mercedes-Benz Cars Development.

Webcode
DPF8_73878