IA et rail

Les CFF emploieront l’IA pour la création des horaires de trains

| mise à jour

Interrogés par l'Académie suisse des sciences techniques, les CFF annoncent la mise en place, d’ici cinq à dix ans, d’un système basé sur l’IA pour la gestion des horaires de trains.

(Source: SBB CFF FFS Patrick Luethy)
(Source: SBB CFF FFS Patrick Luethy)

Allrs que les CFF s'apprêtent à introduire leur nouvel horaire, la régie songe à étendre l’automatisation de ses services à la gestion du trafic ferroviaire. Selon l'Académie suisse des sciences techniques (SATW), le géant du rail devrait introduire un système basé sur l’intelligence artificielle (IA) par étapes, d’ici cinq à dix ans. «Il sera possible de tenir compte non seulement compte des travaux pour adapter les horaires au jour le jour, mais il sera aussi envisageable de dimensionner les trains en fonction de la variation des besoins», déclare Philippe Gauderon, directeur national des infrastructures CFF.

Le nouveau système pourra ainsi donner d’avantage de ponctualité, en adaptant l’horaire en fonction des incidents, avec des horaires sur mesure et basés sur le savoir-faire humain des gestionnaires du trafic. Actuellement, près de 400 personnes travaillent sur la planification des horaires des trains. Ce nombre impressionnant de salariés peut ainsi anticiper à six secondes près les déplacements des trains, explique la SATW.

Cette démarche s’inscrit dans le processus d’automatisation des services proposés par les CFF. Ces derniers ont d’ailleurs récemment lancé des tests de freinages et d’accélération automatique d’un train entre Berne et Olten.

Tags
Webcode
DPF8_73052