Joint venture ARIZON

Raiffeisen et Avaloq mettent fin à leur coentreprise

| mise à jour

Raiffeisen se retire de sa joint venture lancée avec Avaloq en 2014 pour le développement et l’exploitation d’une plateforme bancaire qui sera mise en service l’an prochain. Les deux entreprises se limiteront à une relation de client-fournisseur.

Raiffeisen Suisse et Avaloq redéfinissent leur collaboration et se limiteront désormais à une relation de client-fournisseur, indiquent les deux entreprises dans un communiqué commun.

Fin 2014, Raiffeisen et Avaloq avaient en effet créé la joint venture ARIZON destinée au développement et à l’exploitation d’une plateforme bancaire pour complète pour l’établissement bancaire. Le nouveau système a été réalisé dans le cadre du projet Rainbow dans lequel Raiffeisen a investi quelque 500 millions de francs. En raison de sa prochaine mise en service courant 2018, Raiffeisen estime qu'une participation financière dans la coentreprise ARIZON «n’est plus nécessaire d’un point de vue stratégique» et cède sa participation de 51% à Avaloq au 1er janvier 2019. «La réalisation d'un projet de l'ampleur de RAINBOW a nécessité une coopération intense de nos deux entreprises. Grâce à la relation de confiance qui s'est instaurée, nous pouvons maintenant passer à une nouvelle phase. Nous pourrons dorénavant nous concentrer sur nos compétences clés: la banque pour Raiffeisen et la technologie et les services bancaires pour Avaloq», explique Patrik Gisel, CEO de Raiffeisen Suisse.

 

Collaboration future

Les deux entreprises assurent que la direction et les emplois d’ARIZON seront conservés. Raiffeisen conclura un contrat de service pour le développement et l’exploitation de la plateforme jusqu’en 2024. «L'équipe d'ARIZON autour du CEO Mathias Schütz a prouvé brillamment sa compétence dans le retail banking. Nous redéfinissons maintenant notre coopération avec Raiffeisen sur une nouvelle base durable. Notre premier objectif est de soutenir Raiffeisen en tant que banque Tier 1 et référence de premier plan sur le marché suisse en assurant une qualité de service élevée.» indique Francisco Fernandez, CEO d'Avaloq.

 

Raiffeisen vend sa participation de 10% dans Avaloq

La banque Raiffeisen a par ailleurs décidé de céder à Warburg Pincus sa participation de 10% dans Avaloq qu’elle détenait de puis décembre 2015. Warburg détient ainsi 45% de actions de l’éditeur de logiciels bancaires.

 

Tags
Webcode
DPF8_69537