Wealthtech

Un premier partenariat dédié à la wealthtech naît à Genève

| mise à jour

La Fongit et le gestionnaire de fortune Synergy Asset Management entament une collaboration dédiée à l’innovation dans la gestion de fortune. Antonio Gambardella, directeur de la Fongit, souligne l’importance de cette initiative pour la place financière genevoise.

(Source: jackmac34 / Pexels.com)
(Source: jackmac34 / Pexels.com)

Le gestionnaire de fortune genevois Synergy Asset Management et la Fondation genevoise pour l'innovation technologique (Fongit) ont annoncé leur collaboration lors d’un événement Wealthtech tenu à Genève, ce jeudi 16 novembre. Contacté par ICTjournal, Antonio Gambardella explique en quoi consiste ce partenariat, qui a pour but de faire de Genève un hub de la wealthtech: ce dernier se charge de motiver les sociétés de capital venture et les entrepreneurs du domaine de la fintech à s'activer dans la région genevoise, alors que Jay Oberai, le CEO de Synergy Asset Management et lui-même client des solutions proposées par les fintech, a pour mission d’attirer d’autres banques et gestionnaires de fortune à faire appel aux services de ces start-up.

«Il y a un vrai défi à relever, les nouveaux clients sont des millennials, ils ne souhaitent plus avoir affaire avec des acteurs financiers comme le faisaient leurs parents, ils veulent des solutions novatrices que le marché actuel genevois ne peut leur offrir. Le but de cette annonce aujourd’hui était donc de sensibiliser les participants», commente Antonio Gambardella, avant de souligner l'urgence qu'il y a à innover pour les acteurs traditionnels du secteur.

Une idée qui commence à faire son chemin

Les premiers fils de ce partenariat se tissent et le hub a déjà ramené dans ses filets plusieurs acteurs financiers intéressés. «Nous comptons déjà plusieurs nouveaux partenaires et nous ciblons dans un premier temps les structures de moyenne taille, souvent mieux disposées s’investir dans ce type de projet». L’initiative annoncée aujourd’hui pourrait aboutir à un fonds d’investissement de plusieurs centaines de milliers de francs d’ici un an et demi, selon les informations confiées à la RTS par Jay Oberai.

Webcode
DPF8_69463