Machine learning

Oracle lance une base de données qui s’autopilote

| mise à jour

Oracle sortira en décembre l’Oracle Database 18c, base de données à la gestion automatisée. L’éditeur injecte aussi de l’IA dans ses applications cloud et introduit des services blockchain.

Larry Ellison, fondateur et actuel CTO d’Oracle, lors de sa keynote de l’événement OpenWorld 2017. (Source: Oracle)
Larry Ellison, fondateur et actuel CTO d’Oracle, lors de sa keynote de l’événement OpenWorld 2017. (Source: Oracle)

Lors de l’édition 2017 de son événement annuel OpenWorld, Oracle a présenté la base de données 18c décrite comme la «première base de données cloud autonome».

«La chose la plus importante que nous avons faite depuis très longtemps», selon l’indéboulonnable Larry Ellison, fondateur et actuel CTO d’Oracle. Disponible dès décembre, Oracle Database 18c exploite une technologie de machine learning pour éliminer le risque d’erreurs humaines inhérentes aux ajustements manuels pour l'optimisation, la correction, la mise à jour et la maintenance de la base de données.

Oracle Database 18c comprend des fonctionnalités d’autopilotage, permettant au système de se mettre automatiquement à jour et d’appliquer automatiquement, en cours d'exécution, des patchs et des mises à jour sécuritaires. Via des capacités de mise à l’échelle automatique, la base de données 18c redimensionne instantanément et sans temps d’arrêt, selon Oracle, les performances nécessaires en calcul et stockage.

Applications cloud optimisées à l’IA

Oracle n’injecte pas seulement de l’intelligence artificielle dans sa base de données cloud, mais aussi dans de nouvelles applications cloud. Le fournisseur US a ainsi introduit la gamme des Adaptive Intelligent Apps, dédiée à la finance, aux RH, à la supply chain, aux processus de fabrication, au commerce, au service client, au marketing et à la vente. Cette suite d’outils puise dans «les dernières avancées en intelligence artificielle» pour délivrer des renseignements promettant d’optimiser les prises de décision. Ces applications peuvent, selon Oracle, réagir, apprendre et s'adapter en temps réel en fonction de données historiques et dynamiques des clients.

Oracle mise aussi sur la blockchain

Les nouveautés d’Oracle puisant dans les technologies émergeantes n’auraient pas pu être complètes sans la blockchain. L’éditeur a en effet aussi dévoilé Oracle Blockchain Cloud Service pour permettre aux entreprises de déployer des solutions SaaS et on-premise en exploitant un registre numérique distribué (en l’occurrence une blockchain basée sur la plateforme Hyperledger) «pour conduire des transactions inviolables sur un réseau d'entreprise fiable».

Webcode
DPF8_60649