Biométrie

Visages scannés à l'aéroport de Zurich

| mise à jour

L’aéroport de Zurich a mis en œuvre un système de reconnaissance faciale en utilisant les données contenues dans les passeports biométriques. Genève devrait lui emboîter le pas en juin 2018.

(Source: Frank Boston / Fotolia.com)
(Source: Frank Boston / Fotolia.com)

L’aéroport de Zurich met en place un contrôle automatisé de passeports qui repose sur la reconnaissance faciale et les informations contenues dans le passeport biométrique. La démarche vise à désengorger les zones de contrôle, toujours plus affluentes, selon les responsables de l’aéroport zurichois. Le système est introduit avec la collaboration de la police cantonale de Zurich, actuellement responsable des processus de contrôle des frontières.

Huit bornes automatiques ont été installées dans la zone de contrôle. Le processus s’effectue en deux étapes. Le passager dépose son passeport biométrique sur l’une des bornes, qui détecte son identité. Il se soumet alors au scannage de son visage. Les informations recueillies sont validées ou non en fonction de la concordance entre l’image et les données du document d’identité.

Le système est réservé aux passagers adultes de plus de 18 ans possédant un passeport biométrique Suisse ou de l’espace Schengen. Le passage à ses nouvelles bornes reste toutefois optionnel, les plus réticents pouvant toujours opter pour le contrôle traditionnel, assure l’aéroport de Zurich.

Données protégées

Les autorités zurichoises ont assuré à la RTS que les données des passagers n’étaient pas conservées dans le système. En effet, la machine se bornant à effectuer le même travail que celui du douanier lorsqu’il compare le visage du passager avec la photo contenue dans le passeport.

Toujours selon la RTS, l’aéroport de Genève devrait rapidement suivre le pas et intégrer un système de reconnaissance faciale dans ses zones de contrôle dès le mois de juin. Le système équiperait entre autres l’aile récemment construite. Contacté par ICTjournal, l’aéroport de Genève n’a pas confirmé l’information, la question étant du ressort des Services de l’immigration.

Tags
Webcode
DPF8_59889