Brevets et diplômes fédéraux

Berne financera 50% des formations TIC débouchant sur un diplôme fédéral

| mise à jour

Dès le 1er janvier 2018, Berne versera jusqu’à 50% du montant des formations professionnelles débouchant sur un brevet ou un diplôme fédéral, dont celles du domaine des TIC.

(Source: estrattonbailey / Pexels.com)
(Source: estrattonbailey / Pexels.com)

La Confédération va financer, à partir du 1er janvier 2018, les formations continues débouchant sur un brevet ou un diplôme fédéral, ce qui inclut les formations professionnelles supérieures du domaine informatique (brevet d'informatique de gestion, brevet de développement d’applications, diplôme d'ICT Manager, diplôme d'ICT Security Expert, etc.). Les futurs étudiants seront ainsi remboursés à hauteur de 50% de leurs frais de formation, indique l'association ICT-Formation professionnelle.

La subvention maximale est fixée à 9’500 francs pour les brevets fédéraux et à 10’500 francs pour les diplômes fédéraux. Une fois l’examen passé, les étudiants en emploi peuvent demander la subvention fédérale indépendamment de la réussite ou de l’échec à l’examen. En outre, les participants qui ne pourraient pas assurer eux-mêmes le préfinancement du cours auront également la possibilité de demander, sous certaines conditions, le versement d’une subvention partielle avant l’examen, indique l’association.

Une formation récompensée dans le domaine des TIC

Selon une étude de 2016 citée par ICT-Formation professionnelle, les travailleurs du domaine des TIC ayant achevé une formation professionnelle supérieure ont un niveau de salaire comparable à celui des diplômés des universités et des hautes écoles.

Pour pouvoir accéder à un cours préparatoire débouchant sur un brevet ou un diplôme fédéral, l’employé doit attester d’une pratique professionnelle dans le domaine visé de minimum deux ans. Dans le secteur des TIC, les coûts d'un cours préparatoire s’élèvent à 14’000 francs. L’étudiant en informatique recevra donc 7’000 francs de la Confédération. Les taxes d’examen de 2’900 francs ne sont toutefois pas couvertes, ajoute l’association.

Webcode
DPF8_59926