Israël et Singapour

La scène fintech suisse collaborera avec Israël et Singapour

| mise à jour

Dans sa volonté de développer le secteur fintech, la Suisse lance de nouvelles collaborations avec Israël et Singapour.

La Suisse a signé un accord de coopération avec Israël qui permettra notamment une collaboration entre les scènes fintech des deux pays. (Photo by Adam Jang on Unsplash)
La Suisse a signé un accord de coopération avec Israël qui permettra notamment une collaboration entre les scènes fintech des deux pays. (Photo by Adam Jang on Unsplash)

Ueli Maurer, responsable du Département fédéral des finances (DFF), s’est récemment rendu à Tel-Aviv afin de rencontrer le ministre israélien des Finances, Moshe Kahlon. Les deux hommes politiques ont signé à cette occasion un protocole d’entente visant à renforcer la coopération entre leurs deux pays dans le domaine des services financiers, indique le DFF dans son communiqué.

La réunion s'est déroulée après l'ouverture du premier dialogue financier par le secrétaire d'État suisse aux questions financières internationales Jörg Gasser et le ministre délégué des finances, Yitzhak Cohen. Les deux ministres visent à établir un dialogue régulier entre leurs ministères.

Coopération à niveau fédéral

L'objectif exprimé par la Suisse et Israël est de renforcer la coopération de leurs services financiers. Cette collaboration favorise la croissance économique et contribue à instaurer des conditions efficaces et concurrentielles pour les fournisseurs de services financiers, explique le DFF.

Un accord de coopération a également été signé entre la FINMA, la Capital Market, Insurance and Savings Authority (CMISA) et l’Israel Securities Authority (ISA). Suite à et accord, il sera plus facile pour les entreprises fintech de faire des contacts et d’échanger des informations sur les exigences réglementaires.

Nouvelle collaboration avec Singapour

Au niveau associatif cette fois, l'association suisse Finance + Technology a amorcé une collaboration avec l’association Singapore FinTech. Le Memorandum of Understanding (MOU) vise ainsi à renforcer le lien entre les écosystèmes fintech des deux pays et à promouvoir les activités internationales, explique l’association singapourienne. Dans le cadre de ce nouveau partenariat, une délégation officielle suisse se déplacera pour le Festival Fintech organisé à Singapour au mois de novembre.

Pour rappel, la FINMA avait également signé une convention de coopération en septembre 2016 avec l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) et la FINMA. Le but était d’aider les fintechs des deux pays à se développer dans ces deux marchés respectifs.

Selon une étude de la HES de Lucerne publiée au printemps, Singapour est le premier hub fintech au monde, devant Zurich et Genève. Tel Aviv est au 18ème rang.

Webcode
DPF8_56550