Marchés publics

Elca et Atos vont livrer des logiciels de surveillance à la Confédération

| mise à jour

La Confédération a octroyé des mandats de plusieurs millions de francs à Elca et Atos dans le cadre de la mise en place des nouveaux systèmes de surveillance des télécommunications.

(Source: Services du Parlement, Berne)
(Source: Services du Parlement, Berne)

Le Centre de services informatiques (CSI-DFJP) du Département fédéral de justice et police (DFJP) a récemment conclu trois contrats pour la mise en place de nouveaux systèmes de surveillance des télécommunications. Suite à un appel d’offre publié en février dernier, le CSI-DFJP a octroyé des mandats à deux fournisseurs, Elca et Atos. Ces adjudications concernent le programme «FMÜ» (développement et exploitation du système de traitement pour la surveillance des télécommunications et des systèmes d’information de police de la Confédération). Les systèmes mis en place permettront l’exécution des tâches liées à la surveillance et à la fourniture de renseignements conformément à la loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (LSCPT), dont la révision a été adoptée en mars 2016. Le référendum n’avait ensuite pas abouti.

Le Centre de services informatiques du DFJP a confié à Elca la livraison d'un système des logiciels «Information Request Component (IRC)», avec 3 ans de maintenance et support. Montant du deal: CHF 4'221'506. Atos a obtenu deux mandats. Le premier concerne la livraison d'un système des logiciels «Warrant Management Component (WMC)» avec 3 ans de maintenance et support, pour CHF 4'512'800. Dans le cadre du second contrat d’un montant de CHF 3'856'200, Atos va fournir un système des logiciels « Retained Data Component (RDC)», incluant ici aussi 3 ans de maintenance et support.

Webcode
DPF8_50890