Version 1.0

La blockchain Hyperledger Fabric est prête pour la production

| mise à jour

La version 1.0 de Hyperledger Fabric est disponible. Développée sous l’impulsion d’IBM, Hyperledger Fabric se présente comme une blockchain adaptée aux besoins des entreprises.

(Source: CC0/pexels.com)
(Source: CC0/pexels.com)

Hyperledger Fabric 1.0 est désormais disponible, après 16 mois de tests et de développement. Première version prête pour la production de la blockchain du consortium privé Hyperledger, cette déclinaison du concept de registre numérique distribué se présente comme une technologie blockchain multisectorielle qui permet aux entreprises de créer et de gérer des applications ou systèmes matériels spécifiques à chaque industrie pour soutenir leurs transactions commerciales.

Chapeautée par la fondation Linux depuis sa création, fin 2015, la plateforme open source de développement de blockchain Hyperledger regroupe différents projets. Dont Fabric, auquel contribue activement IBM qui en a codé une bonne partie. Dans son annonce, le consortium explique que Hyperledger Fabric repose sur une architecture modulaire permettant aux composants, «tels que les services de consensus et d'adhésion, d'être plug-and-play.» Des contrats intelligents, ici nommés «chaincode », sont aussi paramétrables pour être exécutés sur Hyperledger Fabric.

La mise au point de Hyperledger Fabric est née d’un effort collaboratif réunissant 27 entreprises. IBM donc, ainsi que notamment SAP, Fujitsu, GE, Hitachi, Huawei, SecureKey. Cette blockchain a été testée pour de nombreuses applications, entre autres par UBS pour créer des contrats intelligents pour l’exécution et le suivi de toutes les étapes d’une transaction internationale. Mais aussi par le courtier genevois en matières premières Trafigura pour les transactions liées au pétrole brut. Ou encore par l’armateur danois Maersk pour gérer le fret maritime international.

Webcode
DPF8_50226