Un système pour le Big Data

HPE présente un prototype de son système révolutionnaire «The Machine»

| mise à jour

Avec «The Machine» et son concept de memory-driven computing, HPE propose un système de calcul inédit destiné au traitement simultané de gigantesques volumes de données.

HPE dévoile un prototype de «The Machine». Fruit de ses recherches, cet ordinateur innovant à mémoire unique a été spécialement conçu pour le Big Data. Le prototype dispose de 160 téraoctets de mémoire et permet de travailler en simultané sur un volume de données équivalant à 160 millions de livres.

Selon HPE, l’architecture inédite du système devrait permettre dans le futur d’atteindre facilement des échelles bien supérieures. Et de traiter en simultané les dossiers médicaux numériques de chaque individu sur la planète ou les parcours de tous les véhicules autonomes de Google. «Nous pensons que l’informatique memory-driven est la solution pour faire avancer l’industrie technologique d’une façon qui permette de réaliser des progrès dans tous les aspects de la société, s’enthousiasme Mark Potter, CTO de HPE. L’architecture que nous avons dévoilée peut être appliquée à toutes les catégories de calcul informatique, des terminaux intelligents aux superordinateurs.»

Memory-driven computing

Alors que beaucoup annoncent la fin de la Loi de Moore et que les volumes de données progressent plus vite que la capacité à les traiter, les spécialistes de HPE proposent de réinventer les fonctions de base d’un ordinateur. Le projet «The Machine» repose ainsi sur le développement de ce que le fabricant appelle memory-driven computing.

L’idée de base consiste à ce que les processeurs accèdent à une gigantesque mémoire partagée, plutôt que de rattacher de petites quantité de mémoire à chaque processeur. «Aujourd’hui, on estime que 90% du travail est absorbé à déplacer les informations entre les couches de mémoire et de stockage», explique HPE. Une mémoire centrale partagée doit éliminer ces allées et venues.

Outre cette architecture, le projet de HPE intègre un nouveau type de mémoire sensé combiner la vitesse du DRAM et les coûts peu élevés de Flash et des disques durs. De plus, le memory-driven computing propose un protocole de communication unifié pour relier les composants du système et former la mémoire partagée. Enfin, la transmission des données est réalisée par des photons transmis via de la fibre optique et non pas des électrons transmis via du cuivre.

Webcode
DPF8_41180