IoT industriel

Les capteurs d’ABB et les capacités de Watson au service de l’industrie 4.0

| mise à jour

ABB et IBM vont collaborer pour mettre au point des services et solutions qui exploiteront les capacités cognitives de Watson et les capteurs d’ABB. Objectif: fournir des données en temps réel au sein des processus industriels.

Le groupe suisse ABB et IBM ont conclu un partenariat stratégique en vue de développer en commun des solutions multisectorielles pour l’industrie 4.0. ABB Ability, portefeuille d’ABB qui regroupe désormais ses solutions et services digitaux, va ainsi pouvoir s’étoffer de solutions exploitant les capacités d’intelligence artificielle et de machine learning d’IBM Watson pour l’internet des objets. L’objectif des deux entreprises consiste à mettre au point des «machines industrielles cognitives», précise le communiqué. C’est à dire des machines en mesure d’exploiter les données récoltées par leurs capteurs pour «détecter, analyser, optimiser et prendre des mesures» dans la chaîne de production. Les deux partenaires espèrent ainsi pouvoir aider l’industrie manufacturière à améliorer le contrôle de la qualité, à réduire les temps d'arrêt, de même qu’à augmenter vitesse et rendement des processus industriels.

Détecter les défauts de fabrication

Les solutions développées en commun par ABB et IBM serviront notamment à permettre des prises de décision en temps réel au sein des processus d’usines. Des informations issues des traitements cognitifs de Watson permettront par exemple de détecter des défauts de fabrication en se passant d’inspections manuelles, promettent ABB et IBM. Qui ajoutent que leur solution alertera sur les défauts critiques dans la qualité de l'assemblage non visibles à l'œil humain.

Optimiser la gestion des smart grids

En outre, ABB et IBM prévoient aussi de mettre au point des solutions capables de fournir en temps réel des données «cognitives» et prédictives pour optimiser les opérations et la maintenance des réseaux intelligents (smart grids). Ces informations seront notamment issues de l’analyse par Watson de données historiques et météorologiques.

Webcode
DPF8_37791