Visas H-1B

L’administration Trump veut réviser l’octroi des visas de travail temporaire

| mise à jour

Donald Trump a signé un décret ordonnant la révision du système d’octroi des visas de travail temporaire H-1B, visas attribués en majorité à des prestataires IT indiens.

(Source: Domaine public)
(Source: Domaine public)

Le président américain Donald Trump vient de signer un décret visant à réformer le programme de visas de travail temporaire H-1B. Selon l’administration Trump qui cite des études allant dans ce sens, le programme en question tire les salaires vers le bas: «Les entreprises abusent systématiquement du programme de visas H-1B en remplaçant les travailleurs américains par des travailleurs étrangers moins payés.»

Pas de changements immédiats

Mettant en avant la devise explicite «Achetez américain, recrutez américain», le nouvel ordre signé par le président américain n’opère pas de changements immédiats mais demande aux agences fédérales US de suggérer des modifications dans le mode d’attribution de ces visas H-1B. A l’heure actuelle, ceux-ci sont attribués par tirage au sort, précise l’administration Trump qui souhaiterait modifier ce système afin de s'assurer que les visas sont attribués aux travailleurs immigrés les mieux qualifiés et les mieux rémunérés. La Maison-Blanche estime que trop de ces visas sont octroyés à des collaborateurs à l’expérience et aux compétences limitées et effectuant des tâches dont pourraient se charger des Américains.

Réaction du secteur IT indien

Selon les chiffres du bureau US des affaires consulaires, la plupart des visas H-1B sont aujourd’hui attribués à des firmes de consulting IT indiennes (dont Infosys et Tata Consultancy Services). 12% des visas H-1B sont octroyés à du personnel chinois et près de 70% à des spécialistes indiens. L’association Nasscom, qui représente les intérêts du secteur IT indien, a pris position contre ce projet de réforme, jugeant erronée l’idée que les détenteurs de visa H-1B sont de la main-d'œuvre à bas prix. Pour la Nasscom, le programme actuel permet de lutter contre la pénurie persistante de talents aux Etats-Unis, notamment dans l’IT, et des restrictions supplémentaires pourraient mettre à mal la compétitivité de milliers d’entreprises américaines.

Webcode
DPF8_36759