Données génomiques

L’IA de Sophia Genetics aura bientôt analysé 100’000 profils génomiques

| mise à jour

Le système d’intelligence artificielle de la start-up romande Sophia Genetics s’approche du seuil stratégique de 100’000 profils génomiques analysés.

La progression du nombre de profils génomiques analysés par la solution de Sophia Genetics. (Source: Sophia Genetics)
La progression du nombre de profils génomiques analysés par la solution de Sophia Genetics. (Source: Sophia Genetics)

Spin-off de l’EPFL spécialisée dans la médecine basée sur les données, Sophia Genetics s’apprête, à la fin du premier trimestre 2017, à franchir la barre des 100’000 profils génomiques de patients analysés par SOPHiA, son système basé sur l’intelligence artificielle. Articulé autour d’une plateforme SaaS, celui-ci aide les cliniciens dans l’identification des principaux variants dans les profils génomiques des patients. CEO de Sophia Genetics, Jurgi Camblong déclare que le franchissement de ce palier stratégique montre que SOPHiA est désormais «la technologie de choix des cliniciens pour relever les défis que représente l’analyse du tsunami de données génomiques générées par les processus cliniques modernes.»

Le système d’intelligence artificielle SOPHiA, utilisée par les hôpitaux pour analyser les données complexes générées par le séquençage du génome, a été adopté par plus de 250 institutions dans 45 pays. Il s’agit selon la start-up de la technologie la plus utilisée au monde dans le domaine de la médecine basée sur les données. Exploitant des capacités de machine learning, SOPHiA est continuellement optimisée par son réseau mondial d’utilisateurs.

Webcode
DPF8_30247