Réalité virtuelle

Investissement du troisième type pour une start-up genevoise

| mise à jour

Spin-off de l’institut genevois Artanim, Dreamscape Immersive va développer et commercialiser une technologie de réalité virtuelle immersive. Steven Spielberg et les principaux studios hollywoodiens comptent parmi les investisseurs.

(Source: Artanim)
(Source: Artanim)

Hollywood est séduit par la technologie de réalité virtuelle immersive d’une start-up genevoise. Steven Spielberg, les majors Warner Bros., 21st Century Fox et Metro-Goldwyn-Mayer (MGM) ainsi que IMAX Corporation, entre autres, ont investi dans Dreamscape Immersive, spin-off de l’institut de recherche genevois Artanim créé par des spécialistes de la capture de mouvement. Le montant de l’investissement s’élève à 11 millions de dollars, selon le Wall Street Journal. Co-fondateurs d’Artanim, Caecilia Charbonnier et Sylvain Chagué sont nommés co-CTO de Dreamscape Immersive. Cadre exécutif de Disney Imagineering durant 25 ans, Bruce Vaughn devient le CEO de la start-up. Les producteurs à succès Walter Parkes et Kevin Wall officieront comme co-présidents.

Basé entre Los Angeles et Genève, Dreamscape Immersive va développer et commercialiser la technologie baptisée «Real Virtuality». Ce dispositif permet une expérience de réalité virtuelle plus immersive que les solutions actuelles. Les utilisateurs voient leur propre corps, se déplacent physiquement dans un environnement virtuel et peuvent interagir avec des objets physiques. La technologique combine un environnement 3D (pouvant être vu et entendu via un casque virtuel) avec une scène grandeur nature. Un système de capture de mouvement suit le positionnement et les mouvements des utilisateurs dans l'espace. Un premier multiplex exploitant la technologie de Dreamscape Immersive va ouvrir l’automne prochain à Los Angeles.

Webcode
DPF8_27574