Conformité

Credit Suisse proposera son logiciel de surveillance des employés à d’autres banques

| mise à jour

Credit Suisse va proposer à d'autres banques son logiciel de surveillance des employés Signac, développé en collaboration avec Palantir.

(Source: Fotolia)
(Source: Fotolia)

Credit Suisse souhaite vendre son logiciel de surveillance des employés Signac à d’autres banques, selon le journal financier Handelszeitung. Créée début 2016, Signac est une joint-venture entre l’établissement bancaire et la société Palantir, spécialisée dans l'analyse des données et financée par la CIA. La solution aide les équipes de Compliance à détecter des comportements internes frauduleux. Comme l'explique Lara Warner, responsable Compliance & Regulation chez Credit Suisse et citée dans le journal, Signac analyse les sources de données, de l’accès au bâtiment jusqu’au compte bancaire. L’objectif étant d’empêcher autant que possible les mauvais comportements à l’interne.

Dans un premier temps, Credit Suisse a utilisé la solution à l'interne dans le but de détecter des opérations de trading non autorisées, et aider le département de conformité. Désormais, la banque souhaite aussi utiliser Signac pour surveiller le conseil à la clientèle. «Maintenant que nous avons abordé les risques de trading, explique Lara Warner, responsable Compliance & Regulation chez Credit Suisse, nous allons déployer Signac aussi dans la gestion de fortune.»

Et le développement du logiciel ne s'arrête pas là. En effet, Credit Suisse souhaite désormais le commercialiser. «Dès la fin de l’année, nous voulons proposer Signac à des clients tiers et obtenir d’autres banques comme client de ce logiciel. En particulier, les petites banques seraient prédestinées pour ce type de solutions techniques car l’effort de conformité dépasse leur capacité de personnel.»

En commercialisant sa solution, Credit Suisse suit les traces de la Banque Cantonale de Glaris, devenue éditrice de logiciels et qui vend elle aussi certains logiciels maison.

Webcode
DPF8_27120