Stratégie 2020

La capacité du réseau ferroviaire suisse augmentera de 30% grâce à la numérisation

| mise à jour

Dans le cadre de leur stratégie 2020 fraîchement dévoilée, les CFF comptent entre autres accroître l’automatisation de leur réseau ferroviaire, numériser les gares et développer les fonctionnalités de leurs apps mobiles.

Les CFF envisagent de faire circuler des trains télécommandés. (Source: CFF)
Les CFF envisagent de faire circuler des trains télécommandés. (Source: CFF)

Les CFF ont levé le voile sur leur stratégie 2020, qui fait la part belle aux innovations technologiques et qui s’accompagne de la création d’un fonds d’innovation doté de 12 millions de francs. Les CFF ont également l’objectif d’augmenter leurs recettes et d’optimiser les taux d’occupation. Une transformation numérique qui passera par les services digitaux ainsi que par des trains, un réseau et des gares exploitant des nouvelles technologies telles que l’internet des objets.

Automatisation à tous les niveaux

Grâce à la numérisation, les CFF ambitionnent d’accroître la capacité du réseau ferroviaire suisse de 30%, en favorisant l’automatisation de l’élaboration de l’horaire. De même que l’automatisation de l’exploitation ferroviaire et de la régulation des trains, notamment en envisageant de faire circuler des trains télécommandés. L’entreprise conçoit également un nouvel enclenchement numérique, avançant que celui-ci réduira la quantité et la diversité des installations de sécurité tout en permettant de faire d’importantes économies. L’objectif étant qu’en 2025, ces automatisations et cette numérisation permettent aux CFF la mise en circulation d’un plus grand nombre de trains, l’introduction de cadences horaires plus resserrées, une meilleure liaison radio et une information à la clientèle plus précise en cas de perturbation. En outre, l’entretien des trains va aussi exploiter les technologies numériques, avec la mise en place d’un nouveau système nommé swissTAMP. Cet outil analyse l’état des wagons et permet de gérer la planification de l’entretien.

Horaire parlant

L’app mobile des CFF va continuer de s’améliorer. Ce premier trimestre 2017, il est ainsi prévu de l’étoffer de fonctionnalités d’interaction vocale, avec un horaire parlant et un chatbot donnant des informations complémentaires. En outre, l’app Mon voyage CFF, qui permet de planifier et de réserver des voyages en comparant et en combinant les différents modes de transport, va prochainement intégrer les services de taxi et d’Uber. Les CFF poursuivent en outre le développement de leur service de gestion de trajets porte-à-porte, dans le cadre du projet «Green Class CFF» qui, en collaboration avec l’EPFZ, étudie les comportements de la population en matière de mobilité.

Gares numérisées

Concernant les gares, les CFF désirent mieux les intégrer en réseau pour qu’elles deviennent des hubs pensés comme des nœuds de transport, des destinations et des centres de service. L’entreprise projette aussi de proposer des visites virtuelles des gares via Google Streetview. En outre, également en collaboration avec l’EPFZ, il est prévu de développer des solutions exploitant l’IdO pour commander de manière numérique les infrastructures des gares, des escalators aux ascenseurs, en passant par l’éclairage.

Webcode
DPF8_26385