E-Government-as-a-Service

La start-up suisse Procivis crée une application blockchain d’e-voting

| mise à jour

Procivis met au point une plateforme cyber-administrative basée sur de la technologie blockchain. La start-up suisse vient d’en dévoiler une première étape: un proof-of-concept d’application mobile pour le vote électronique.

(Source: Pexels/CC0)
(Source: Pexels/CC0)

Fondée par l’entrepreneur Daniel Gasteiger, la start-up suisse Procivis développe une plateforme cyber-administrative décrite comme une solution de type «E-Government-as-a-Service». Particularité: la plateforme exploitera la technologie blockchain. Mise au point en collaboration étroite avec des experts estoniens de la cyberadministration, la solution va intégrer un système de vote électronique, dont le proof-of-concept vient d’être présenté dans le cadre d’un événement organisé par Microsoft à Berne.

Le système d’e-voting de Procivis se décline sous la forme d’une application mobile et permet, selon la start-up, un vote «infalsifiable». Il ne s’agit là que d’une des fonctionnalités possibles basées sur le système de gestion de l'identité numérique sécurisée de Procivis, exploitant la blockchain. La start-up panifie de finaliser une plateforme cyber-administrative globale, qui pourra faire office d’app store gérée par les gouvernements et offrant une gamme des services d'administration publique, traitant par exemple les déclarations d'impôt, le registre foncier ou encore le registre du commerce.

Le fondateur de Procivis, Daniel Gasteiger, explique: «En prenant connaissance du niveau de digitalisation du secteur public en Estonie, j’ai été profondément impressionné, surtout en regardant l'état de la numérisation en Europe occidentale, y compris en Suisse. En collaborant avec les principaux experts en e-gouvernement d'Estonie et en ajoutant notre expérience de la blockchain, notre objectif est de créer une plateforme qui puisse servir d'épine dorsale électronique pour les démocraties dans le monde.»

Webcode
DPF8_22883