Cloud computing

Oracle dope les capacités de son IaaS

| mise à jour

Oracle étend les capacités de son offre IaaS et permet de faire tourner l’Oracle Database sur des serveurs Bare Metal.

(Source: Fotolia)
(Source: Fotolia)

Oracle poursuit son forcing sur le marché du cloud. Quelques mois après l’introduction d’une offre IaaS que son fondateur Larry Ellison n’avait pas hésité à décrire comme plus de dix fois plus performante que celle d’AWS, Oracle a présenté plusieurs nouveautés apportées à sa Cloud Platform, promettant aux entreprises la possibilité de créer et déployer, dixit l’éditeur, des applications hautes performances sur le cloud.

Oracle a introduit la possibilité de faire tourner la version cloud de l’Oracle Database sur des serveurs Bare Metal, ainsi que de nouvelles capacités de traitements, d’équilibrage de charges et de stockage pour machines virtuelles (VM) avec sa plateforme IaaS. Des capacités étendues compatibles avec l’Oracle Database, mais aussi avec des bases de données tierces, précise l’éditeur. «Oracle offre le choix le plus large et le plus puissant de services de bases de données relationnelles en mode cloud, services 100% compatibles avec les applications déployées on-premise, ce qui facilite la migration des charges de travail de l'entreprise vers le cloud», assure Thomas Kurian, président produits chez Oracle.

Les nouveaux services IaaS d’Oracle propose maintenant des configurations de machines virtuelles (VM) à un, deux et quatre cœurs. En outre, les nouvelles options d'équilibrage des charges proposent trois types de bande passante, 100Mbps, 400Mbps et 8Gbps.

Nouvelles régions disponibles prochainement

En parallèle à ces améliorations apportées à son offre IaaS, l’éditeur a aussi annoncé l’expansion géographique de son cloud. Seront ouvertes cette année des infrastructures en Virginie (USA), à Londres et en Turquie. Avec cette expansion, Oracle aura 29 régions disponibles à l'échelle mondiale.

Webcode
DPF8_21902