Paiement automatisé

UBS dévoile un portefeuille électronique pour voitures basé sur la blockchain

| mise à jour

Avec ses partenaires ZF et innogy Innovation Hub, UBS a dévoilé un prototype de système de paiement électronique pour voitures connectées reposant sur la blockchain.

(Source: ZF)
(Source: ZF)

A l’occasion du récent salon CES de Las Vegas, UBS et deux partenaires technologiques allemands ont dévoilé un système de paiement électronique pour voitures connectées. UBS, l’équipementier ZF et innogy Innovation Hub ont levé le voile sur la solution Car eWallet, qui exploite la technologie blockchain. Les premiers essais sur le terrain sont prévus dans le courant de l’année.

L’Innogy Innovation Hub permet l’intégration de la solution dans son infrastructure de recharge de véhicules électriques pour payer les recharges de batterie automatiquement et de façon sécurisée via la blockchain. A l’avenir, d’autres applications seront possibles. Par exemple, de s'acquitter des frais de parking et des péages sans sortir de moyens de paiement. De même que d’être payer et de gérer les autorisations d'accès aux véhicules pour des services de car-sharing. La solution Car eWallet intègre aussi des fonctionnalités de micro-paiements. Ces dernières présentent du potentiel pour des recharges électriques brèves et ponctuelles, telles qu’elles pourraient se réaliser lors d’arrêts à des feux rouges via des technologies d’alimentation par induction.

Une autre intégration avec des systèmes d'alimentation intelligents pourra en outre, toujours en se basant sur la blockchain, contrôler le processus de charge en fonction de l'énergie renouvelable disponible dans le réseau, mais aussi automatiquement rembourser un utilisateur qui effectuerait un réapprovisionnement d’énergie vers le réseau.

Webcode
DPF8_20387