Standardisation de la blockchain

Swisscom va explorer la blockchain au sein du consortium Hyperledger

| mise à jour

Swisscom se joint à l’initiative Hyperledger et prévoit de partager avec les autres membres les résultats de ses propres recherches autour de la blockchain.

(Source: Pexels.com)
(Source: Pexels.com)

Swisscom devient le premier membre suisse du consortium autour du projet de blockchain Hyperledger. Le géant bleu rejoint ainsi des sociétés comme Airbus, BNP Paribas, BNY Mellon, Deutsche Börse, IBM, Intel ou JP Morgan.

L’initiative Hyperledger a pour objectif de promouvoir le développement d’une norme blockchain transsectorielle, précise Swisscom, qui va s’impliquer en mettant à disposition du consortium l’expertise de son think tank banque numérique e-foresigh. Ainsi que les résultats de ses propres projets autour de la blockchain, technologie que Swisscom dit explorer depuis 2015. Swisscom rappelle avoir par exemple mis en œuvre, en collaboration avec une grande banque, un prototype de programme de fidélité sur la base de la technologie blockchain. Swisscom travaille également sur une plateforme visant le négoce de gré à gré dans le cadre d’un projet CTI avec la Haute Ecole de Lucerne et étudie une plateforme destinée aux contrats intelligents.

En étant membre du consortium Hyperledger, Swisscom va également activement participer au projet et bénéficier des échanges avec les autres partenaires. «L’internet transmet des informations, la blockchain transmet des rapports de propriété. En utilisant la blockchain, la Suisse peut faire progresser l’économie numérique et jouer un rôle de pionnier», confie Johannes Höhener, responsable du cluster FinTech chez Swisscom.

Webcode
DPF8_19499