Chiffrement end-to-end de mail

Comment ProtonMail a disparu des recherches Google

| mise à jour

Pendant près d’un an, le service mail chiffré end-to-end ProtonMail a disparu des résultats de recherches de Google. Dans un post, le cofondateur Andy Yen raconte la mésaventure et dénonce la position dominante inquiétante de Google.

Sur le blog de ProtonMail, Andy Yen, cofondateur du service mail chiffré end-to-end, raconte la mésaventure avec Google.
Sur le blog de ProtonMail, Andy Yen, cofondateur du service mail chiffré end-to-end, raconte la mésaventure avec Google.

Pendant près d’un an, Google semble avoir masqué ProtonMail de ses résultats de recherche. Dans un post, Andy Yen, l’un des cofondateurs du service mail chiffré end-to-end basé en Suisse, revient sur cet épisode.

Démarré en 2014, ProtonMail enregistre plus de 500'000 utilisateurs durant l’été 2015 et se trouve soit en première, soit en deuxième page des recherches Google sur le thème de «secure email» ou «encrypted email». En parallèle, ProtonMail entreprend des améliorations de son système en devenant notamment open source et en lançant une application mobile beta. Résultat: le service mail enregistre alors en automne 2015 un doublement du nombre d’utilisateurs. Fin octobre 2015, la situation change toutefois de «façon spectaculaire» raconte Andy Yen. «ProtonMail, mystérieusement, ne se présentait plus dans les résultats de recherches sur ces deux principaux mots-clés.» La disparition concernant uniquement Google et aucun autre moteur de recherche.

Pendant l’été dernier, Andy Yen et son équipe tentent d’entrer en contact avec Google, sans succès. Sans autre option, la direction décide alors, le 5 août dernier, d’adresser directement des tweets au moteur de recherche. «Cette fois, nous avons finalement obtenu une réponse, en grande partie grâce aux centaines d'utilisateurs ProtonMail qui ont attiré l'attention sur la question et l’ont rendu impossible à ignorer. Après quelques jours, Google nous a informés qu'ils avaient «résolu quelque chose» sans fournir plus de détails», informe Andy Yen. Suite à la réaction de Google, ProtonMail figure à nouveau aux premières places dans les résultats de recherche.

 

La dénonciation de la domination de Google

Se basant sur cette malheureuse expérience, Andy Yen dénonce le risque de disparaître des résultats des moteurs de recherches et ce, au niveau mondial, sur la simple volonté des sociétés dominantes. «Par exemple, même si Google est une société américaine, il contrôle plus de 90% du trafic européen de recherches. Dans ce cas, Google a réduit directement le taux de croissance de ProtonMail de plus de 25% dans le monde entier pendant plus de 10 mois», accuse Andy Yen.

La direction de ProtonMail affirme soutenir désormais la décision de la Commission européenne qui a dénoncé la position dominante de Google. Le service mail demande également davantage de surveillance et de transparence sur les agissements des moteurs de recherche.

Tags
Webcode
DPF8_11912