Anti-AdBlock

Facebook bloque les bloqueurs de pub

| mise à jour

Facebook met en place des mesures pour contourner les systèmes de blocage de pub en ligne, quelques jours après l’update de l’algorithme de son fil d’actualités pour bloquer les «pièges à clics».

(Quelle: Facebook)
(Quelle: Facebook)

Facebook a dévoilé son intention de mettre en place des mesures contre les «adblockeurs». Cette annonce, qui va dans le sens du combat de l’IAB (association des professionnels de la publicité en ligne), ne concerne pour l’heure que la version desktop du réseau social. La firme de Mark Zuckerberg prévient que les utilisateurs qui font appel à des systèmes anti-pub de type AdBlock Plus (solution la plus populaire) vont progressivement voir s’afficher des annonces publicitaires sur l’interface du réseau. Faceobok, qui a sa propre régie et gère lui-même les ads de son site, va pour ce faire rendre le code HTML de ces dernières semblable à du contenu organique et donc, en théorie, indétectables par les adblockers.

Le réseau social convient néanmoins que dans certains cas, les publicités en ligne sont trop intrusives et/ou pas pertinentes pour l’utilisateur. Ainsi, en parallèle aux mesures de contournement des adblockeurs, Facebook explique avoir amélioré ses paramètres pour donner à ses membres davantage de contrôle sur l’affichage des pubs. Sans surprise, Eyeo, éditeur d'Adblock Plus, a réagi en interprétant l’annonce de Facebook comme une initiative malheureuse allant à l’encontre du libre choix des utilisateurs. L’éditeur dit avoir conscience d’être engagé dans un jeu du chat et de la souris qui n'a rien d’inédit dans l’histoire du web.

Pièges à clics piégés

Il y a quelques jours, Facebook avait déjà fait part de son objectif de proposer des pubs et contenus sponsorisés sans que cela ne détériore pour autant l’expérience utilisateur. Le réseau social a en effet déployé une mise à jour de l’algorithme de son fil d’actualités pour bloquer les titres de type «pièges à clics». Pour contrer cette technique («clickbait» en anglais), l’algorithme de Facebook va automatiquement identifier les titres exagérément racoleurs. L'alogorithme se basera pour ce faire suir les données provenant d'un scan préalable ayant permis de catégoriser des «dizaines de milliers de titres» typiques des méthodes de clickbait, explique le média social.

Webcode
9313

Kommentare

« Plus