Avec Onetap 9.0, NetApp met l’accent sur la gestion des solutions flash

| mise à jour
par Serge Leblal / LeMondeInformatique.fr

Pour simplifier son offre logiciels et marquer les esprit avec un chiffre rond, NetApp annonce Ontap 9.0, l'OS qui assure le bon fonctionnement de ses baies FAS et AFF et la gestion des plates-formes clouds privés, publics et hybrides.

Avec cette version 9.0 d’Ontap, que NetApp avait prévu de numéroter 8.4 à l’origine, le fournisseur de solutions de stockage entend mettre l’accent la gestion des solutions flash et la résilience. L’idée marketing est bien sûr de miser sur l’effet de rupture et de montrer qu’Ontap n’est plus seulement l’OS des baies FAS. Les clients utilisant les versions 8.2 et 8.3 de l'OS peuvent d’ailleurs passer à la v.9 sans rupture majeure d’après Jean-François Marie, directeur marketing Europe de NetApp. Pour les anciennes versions, une vraie migration doit être envisagée.

Exit donc le terme Data jusqu’à présent toujours associé à Ontap, on aura désormais affaire à Ontap pour les FAS et AFF, Ontap Cloud (ex Cloud Ontap) pour la déclinaison Amazon - en attendant la fin des discussions pour le support de Microsoft Azure - et Ontap Select (ex Ontap Edge) pour la partie Software Defined Storage et la possibilité de créer des instances virtuelles (sur VMware pou l’instant et KVM bientôt). Cette dernière plate-forme permet de monter des clusters avec un maximum de 4 nœuds - avec une centaine de To contre seulement une dizaine pour Ontap Edge - et une redondance par paire.

Un gain de 4:1 dans les environnements virtualisés

Ontap 9 pour les baies flash AFF arrive avec une fonctionnalité de compactage des blocs en sus de la déduplication et de la compression des données. NetApp insiste particulièrement sur ce dernier point, la capacité de réduire l’empreinte sur les blocs en transactionnel grâce à un algorithme breveté. Ce dernier analyse les entrée/sorties pour optimiser l’agencement des bocs de 4k - spécifique à NetApp - dans les tables. Jean-François Marie annonce ainsi des gains de 4 :1 avec les bases de données dans les environnements virtualisés sans toutefois offrir de garantie aux clients sur ce dernier point. Autre argument marketing, le programme FlashAvantage 3-4-5 avec une mise à jour gratuite des contrôleurs tous les 3 ans - comme chez Pure Storage - si un client bénéficiant du support premium le demande, la fameuse compacité avec le 4 :1 et enfin une extension de garantie de 5 ans pour les SSD. «Nous aurions pu même aller jusqu’à 7 ans avec la flash tant les pannes sont rares», a ajouté le responsable marketing.

Pour la partie flash, NetApp annonce également le support des SSD 3DNand TLC 15 To de Samsung, ce qui peut permettre de monter à 1,5 Po dans une baie avec 24 SSD. Pour la sécurité des données, le fournisseur met en avant l’application Raid-Tech, avec un triple contrôle de la parité. Autre fonctionnalité améliorée dans Ontap 9, le MetroCluster qui passe de quatre à huit nœuds - pour la partie NAS seulement - sur une distance de 300 km contre 200 précédemment. Signalons pour finir qu’Ontap 9.0 RC est déjà disponibles pour les clients désirant réalisés des tests, la version CA est attendue mi-juillet.

www.LeMondeInformatique.fr

Webcode
8456

Kommentare

« Plus