Marché de l'emploi

Le risque de chômage est élevé pour les seniors dans l’IT en Suisse

| mise à jour

Une récente étude suisse indique que les moins de 35 ans ont davantage de chance d’obtenir un emploi dans l’informatique que les plus de 55 ans, lesquels sont touchés par un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale.

(Quelle: ICT-Formation professionnelle Suisse)
(Quelle: ICT-Formation professionnelle Suisse)
La demande en informaticiens a beau croître en Suisse, les différentes générations n’en profitent pas de manière similaire. Une récente étude, publiée par l’association ICT-Formation professionnelle Suisse, indique à ce propos que le risque de chômage des professions IT, en fonction de l’âge, ne suit pas la même tendance que la moyenne suisse tous domaines pris en compte. Selon l’étude, les 25-34 ans ont davantage de chance d’obtenir un emploi dans l’informatique, où le taux de chômage pour ce groupe n’est que de 2,1%, contre 3,8% pour la moyenne nationale. Les 35-44 ans ont eux aussi moins de risque d’être sans emploi que la moyenne. Mais la tendance s’inverse pour les tranches d’âge supérieures.


Un risque accru de chômage à partir de 45 ans

Ainsi, entre 45 et 64 ans, les professionnels de l’IT ont en moyenne une probabilité plus élevée de se retrouver au chômage que dans les autres domaines d’activité. Ce décalage se montre particulièrement net chez les 55-64 ans, avec un taux d'environ 50% supérieur au taux national (3,7% contre 2,6%). Les entreprises se montrent manifestement frileuses quand il s’agit d’engager du personnel informatique de plus de 55 ans. Les auteurs de l’étude précisent que pour ce groupe, la proportion de chômeurs de longue durée (qui atteint 1,3%) s’avère 50% plus élevée que la moyenne nationale pour le même groupe générationnel, toutes professions prises en compte.
 

Moins de 10% des professionnels IT ont plus de 55 ans

Dans le domaine IT, le taux de chômage selon l’âge s’inscrit dans une même logique que la répartition des employés en fonction des générations. En effet l’étude révèle que, contrairement à la croyance dominante, les informaticiens sont globalement plutôt jeunes. La majorité d’entre eux ont entre 25 et 44 ans et la proportion de collaborateurs de cette tranche d’âges est bien plus élevée que dans les autres domaines. En revanche, les seniors sont moins représentés dans l’informatique qu’ailleurs. Seulement 9% des collaborateurs IT ont plus de 55 ans.

Davantage de seniors parmi les techniciens que les cadres

Au regard de l’expérience dont bénéficient a priori les plus de 55 ans, on pourrait s’attendre à voir ces derniers surreprésentés parmi les directeurs et les cadres au sein des départements IT. Or, les chiffres de l’étude montrent qu’ils n’occupent que 8% des postes à responsabilités. Ils représentant une part de 12% chez les techniciens en infrastructure et de 7% parmi les développeurs et analystes. C’est toutefois dans cette dernière catégorie de métiers que l’on trouve le plus grand nombre de collaborateurs  de plus de 55 ans (8'800 sur les 17'300 collaborateurs IT de plus de 55 ans employés dans le pays). Par ailleurs, un graphiste ou designer multimédia sur dix a dépassé cet âge.
L’étude fait en outre ressortir que, parmi tous les employés IT en Suisse, les femmes s’avèrent un peu plus nombreuses que les plus de 55 ans. Elles sont en effet 29'500, soit une proportion de 15%.
Webcode
889

Kommentare

« Plus