Wifi et conflits de voisinage

EPFL: Un algorithme pour éviter les conflits entre les wifi domestiques

| mise à jour
par helenel

Un doctorant de l'EPFL a mis au point un algorithme visant à limiter les interférences entre les réseaux wifi en recherchant automatiquement la meilleure bande de fréquence disponible en fonction de l'utilisation des réseaux voisins. L'objectif: fluidifier le trafic des données.

Julien Herzen, doctorant à l'EPFL, est à l'origine d'un algorithme qui pourrait limiter les conflits de voisinage lié au wifi. (Quelle: Alain Herzog)
Julien Herzen, doctorant à l'EPFL, est à l'origine d'un algorithme qui pourrait limiter les conflits de voisinage lié au wifi. (Quelle: Alain Herzog)

Un nouvel algorithme développé à l'EPFL a pour ambition de limiter les conflits entre les réseaux wifi domestiques. Julien Herzen, doctorant au Laboratoire pour les communications informatiques et leurs applications de l’EPFL, a développé un nouvel algorithme qui sélectionne automatiquement la meilleure bande de fréquence en fonction de l'utilisation faite par les réseaux voisins.

Alors même que la bande de fréquence est composée de 13 canaux distincts, les réseaux wifi situés à proximité utilisent souvent les mêmes canaux, créant ainsi des lenteurs au téléchargement, des coupures intempestives, des communications lentes... Les nouvelles normes -Wi-Fi 802-22n et 802.11ac-, qui équipent les nouveaux systèmes, permettent aux données de circuler plus rapidement, mais sont aussi plus gourmandes en bandes de fréquence. En effet, selon les besoins, les routeurs peuvent utiliser jusqu'à huit de ces bandes de fréquences simultanément, contre quatre avec la précédente norme. Pour l'envoi d'un courriel ou pour une requête dans un moteur de recherche par exemple, l'utilisation d'une ou de deux bandes de fréquences est suffisante. Le nouvel algorithme partage automatiquement les canaux entre les différents utilisateurs selon les besoins à un moment précis. Julien Herzen explique: «Il s’agit d’un compromis. Cela fonctionne de manière optimale si tout le monde l’utilise, mais l’impact est également positif pour un utilisateur unique. Le système optimise la bande de fréquence libre, mais ne nuit pas au réseau des voisins.» Selon le communiqué, la capacité initiale du passage des données peut être augmentée jusqu'à sept fois.

Cet algorithme a fait l'objet d'un brevet et pourrait être mis en service prochainement par les fabricants sur des systèmes existant.

Kommentare

« Plus