La maison Google

Internet des objets: Google investit dans les thermostats

| mise à jour

En rachetant, pour 3,2 milliards de dollars, la start-up Nest, active dans les thermostats et les détecteurs de fumée, Google confirme son intention de proposer des solutions pour toutes les activités du quotidien.

Google révèle, sur son blog avoir payé 3,2 milliards de dollars cash pour racheter la start-up Nest Lab. Celle-ci développe des thermostats et des détecteurs de fumée intelligents, qui peuvent être réglés via un smartphone et qui s’adaptent à la situation. «Nous nous réjouissons de rejoindre Google. Avec son soutien, Nest sera mieux placé pour construire des appareils malins pour faciliter la vie à la maison et avoir un impact positif sur le monde», se réjouit Tony Fadell, fondateur et CEO de Nest, qui conservera son poste sous l’égide de Google. La firme devrait conserver son nom. La transaction devrait être bouclée d’ici quelques mois.

Avec ce rachat, Google met également la main sur deux anciens d’Apple puisqu’avant de fonder Nest, Tony Fadell et Matt Rogers travaillaient pour la firme à la pomme, pour le développement de l’iPod notamment. Un tiers des 300 employés de Nest seraient par ailleurs des transfuges de Cupertino, selon Reuters.

Vers la maison Google?

Google s’établit depuis quelques années sur le marché des objets du quotidien et cette transaction va dans ce sens. Il s’agit de la deuxième plus grande acquisition du géant américain, après cette de Motorola, pour 12,5 milliards de dollars, en 2012, rappelle Reuters. Tout comme Motorola a été un formidable accélérateur pour se renforcer sur le hardware, Nest est une étape importante dans le développement des services aux consommateurs par Google, estime le site d’information. Les thermostats de Nest sont les premiers d’une longue liste d’objets connectables. «L’automatisation à la maison est l’une des grandes opportunités, quand on parle de l’internet des objets. Cette acquisition encourage la stratégie de Google dans ce sens», estime Shyam Patil, analyste chez Wedbush, cité par Reuters.

«Google veut devenir la colonne vertébrale de votre maison, comment vous utilisez l’énergie, comment vous écoutez de la musique à travers votre maison…», résume Par Moorhead, analyste chez Moor Insights and Strategy. Sur Twitter, les consommateurs s’inquiètent de voir Google collecter encore un peu plus de données privées.

Kommentare

« Plus