Memorandum

ICTswitzerland s’insurge contre le manque d’informatique dans les écoles

| mise à jour
par helenel

Dans notre monde moderne, rien n'est possible sans l’informatique. Et pourtant, selon ICTswitzerland, dans les écoles suisses, l’informatique n'est pas considérée comme une matière élémentaire. L’association faîtière adresse ses réclamations.

L'organisation faîtière ICT Switzerland a publié vendredi un memorandum sur la formation informatique dans les écoles publiques suisses. Les signataires sont issus de l'industrie informatique ou du milieu éducatif. Ils ont observé avec intérêt les différentes réformes scolaires et constaté que l'informatique n'avait pas la place qu'elle mérite parmi les matières enseignées à l’école. Ils revendiquent que l'enseignement informatique occupe une place prépondérante à l'école.

La liste des revendications se compose de trois points:

  1. Au même titre que les mathématiques, l’informatique devrait être enseigné comme une matière obligatoire dès l'école primaire, et ce, y compris la programmation.
  2. Des compétences dans les TIC (en utilisant les ordinateurs) devraient être acquises dès l’école primaire ou au plus tard dans la première année de secondaire, de sorte que l’informatique n’aurait plus besoin d'être enseigné en maturité.
  3. L’informatique, dans le sens de «Computational Thinking» (pensée algorithmique) doit obligatoirement être enseignée dans les écoles secondaires.

Dans des pays tels que la Suisse, l'informatique a mauvaise réputation dans la mesure où elle n’est pas perçue comme une science, précise le memorandum. Qu'il s'agisse de la capacité de communiquer avec les machines à l’aide de programmes et de les contrôler ou de l’élaboration d’une pensée algorithmique pour la recherche constructive d'une solution à un problème notamment, l'ensemble de ces objectifs d’éducation devrait être atteint, selon ICTswitzerland, grâce à un enseignement de l'informatique de bonne qualité à l’école primaire.

Kommentare

« Plus