Infrastructures

Les «hyperscalers» vont bientôt abriter la plupart des instances de calcul

| mise à jour

Selon le Cisco Global Cloud Index, les fournisseurs leaders en services IaaS, PaaS et SaaS traitent de plus en plus de charges de travail et devanceront bientôt les infrastructures traditionnelles et de cloud privé au niveau de la puissance de calcul.

(Source: buchachon / Fotolia.com)
(Source: buchachon / Fotolia.com)

Les centre de données des «hyperscalers», les fournisseurs cloud leaders, vont bientôt s’accaparer la majorité des serveurs du marché. Un constat qui ressort de la dernière édition du Cisco Global Cloud Index. Le rapport range dans la catégorie des «hyperscalers» des fournisseurs de services cloud IaaS, PaaS et SaaS engrangeant d’importants revenus annuels. A savoir au minimum 1 milliard de dollars pour le segment IaaS et PaaS (sont cités à titre d’exemple AWS, Rackspace et Google). 2 milliards de dollars pour les éditeurs SaaS (Salesforce, ADP, Google), 4 milliards pour les réseaux sociaux, services web et de recherche (Facebook, Yahoo, Apple). Ainsi que les compagnies qui génèrent plus de 8 milliards de dollars via des activités de commerce électronique et traitement des paiements (Amazon, Alibaba, eBay).

Un tiers des serveurs chez les «hyperscalers»

L’index cloud de Cisco montre que fin 2017, un tiers des serveurs étaient installés dans les datacenters des hyperscalers. En 2021, cette part pourrait dépasser les 50%. En outre, ces infrastructures géantes abritent aujourd’hui plus de 40% des capacités de calcul global, une part qui selon Cisco pourrait atteindre 69% en 2021. Les serveurs cloud public feront alors en grande majorité tourner des app B2C, dont les services de streaming, de recherche et les réseaux sociaux. Du coté des entreprises, la majorité des entreprises auront migré vers le cloud public leurs capacités de calcul, de même que leurs applicatifs de collaboration.

Plus forte densité d'instances de calcul dans le cloud public

Le Global Cloud Index met aussi en exergue la progression de l’adoption du cloud public par rapport au cloud privé. En particulier concernant la densité d'instances de calcul, aujourd’hui déjà un peu plus élevée dans les infrastructures de cloud public, avec une part de 56%. Un chiffre qui selon Cisco va continuer de progresser pour attendre près de 75% en 2021.

Webcode
DPF8_79818