Swiss Venture Capital Report

Les investissements dans les start-up ICT suisses augmentent grâce aux fintech

| mise à jour

La nouvelle édition du Swiss Venture Capital Report fait ressortir l’attrait accru des investisseurs envers les jeunes pousses fintech. Les start-up ICT et fintech ayant levé des fonds l’an passé sont en outre plus nombreuses que les biotech.

(Source: Romolo Tavani – Fotolia)
(Source: Romolo Tavani – Fotolia)

En 2017, les fonds levés par les start-up ICT et fintech suisses ont passé la barre des 300 millions francs. Un chiffre issu du 6ème Swiss Venture Capital Report, dont les résultats font cette année spécialement ressortir l’attrait accru des investisseurs envers les jeunes pousses fintech. Au total, ces dernières ont levé plus de 75 millions de francs. Les fintech se sont aussi illustrées en bouclant 30 tours de tables, soit la plus forte progression sectorielle de 2017 en nombre de levée de fonds.

Le rapport montre aussi qu’à l’instar des années précédentes, seul le secteur de la biotech a fait mieux que celui des TIC (fintech inclus), avec un peu plus de 400 millions de francs. Les start-up ICT et fintech qui ont bouclé un tour de financement l’an passé sont en revanche plus nombreuses que du côté de la biotech.

Deux start-up ICT romandes parmi les plus importantes levées de fonds

Cinq firmes ICT ou fintech se sont fait une place parmi les levées de fonds les plus volumineuses de 2017. Parmi elles deux sont romandes. Beqom, l’éditeur d'une solution cloud de rémunération, a obtenu cet été un investissement de 33,5 millions de francs de Goldman Sachs. Alors que les technologies de réalité augmentée holographique de WayRay, basée à Lausanne jusqu’à récemment, a reçu un financement de 17,2 millions de francs. Les autres start-up ICT à s’être distinguées sont les zurichoises GetYourGuide (75 millions), Knime (23,2 millions) et la fintech zougoise Crypto Finance (16 millions).

Baisse des investissements dans le canton de Vaud

Tous secteurs pris en compte, les start-up helvétiques ont levé 938 millions, c’est 3% de plus qu’en 2016. Nettement moins de fonds ont été levés dans le canton de Vaud. En la matière, Vaud pointe toujours en tête mais est désormais au coude à coude avec Zurich. Alors que les investissements dans des start-up vaudoise ont chuté de plus d’un tiers en 2017, ils n’ont jamais été aussi élevés à Zurich, avec 273 millions de francs levés en 58 tours de table. Outre Vaud et Zurich, 17 autres cantons abritent des start-up qui ont bénéficié d’investissements en 2017. Dont Fribourg et Genève. La somme totale injectée dans des jeunes pousses du bout du lac a décliné de plus de 50%, bien que le nombre de levées soit resté stable.

Webcode
DPF8_78461